webleads-tracker

Vidéo

Reprise | Les restaurants se préparent à la réouverture

Reprise | Les restaurants se préparent à la réouverture

Le 12 mars dernier, le président de la République Emmanuel Macron annonçait la mise en place d’un confinement imposant la fermeture temporaire de l’ensemble des établissements « non indispensables » recevant du public . Cette annonce a été un véritable coup dur pour les entreprises, dont les restaurants, qui voient leur activité fortement perturbée. Jesse Bettiol, gérant du restaurant Chez Épicure situé à Clermont-Ferrand et de la restauration du Puy de Dôme, est notre invité. Il nous fait part des conséquences de la fermeture de ses restaurants en raison de l’épidémie.


Malgré les mesures de déconfinement entreprises par le gouvernement, les services de restauration doivent rester fermés jusqu’à nouvel ordre. Il leur faudra attendre la deuxième phase du déconfinement, à partir du 15 juin, pour connaître le sort de leur entreprise. En attendant, les restaurants se trouvent dans l’obligation de s’adapter à la situation en organisant de nouvelles méthodes de travail afin d’assurer le maintien de leur activité.

Jesse Bettiol, gérant du restaurant Chez Épicure situé à Clermont-Ferrand et de la restauration du Puy de Dôme, est notre invité. Il nous fait part des conséquences de la fermeture de ses restaurants en raison de l’épidémie.

« Le confinement est tout à fait justifié dans la mesure où le plan sanitaire et la santé des individus priment, au-delà de l’économie. En revanche, nous avons plus de mal à comprendre pourquoi la réouverture des restaurants est autant retardée» nous livre le restaurateur.

Comment vous êtes-vous organisé au début de ce confinement imposé ?
L’annonce du début du confinement était très brutale, autant pour notre marchandise que pour le personnel. Nous avons décidé de mettre la majorité du personnel en chômage partiel. En constatant que le confinement allait perdurer vers la mi-avril, nous avons pris la décision de lancer une nouvelle activité, la vente à emporter, sans reprendre tout le personnel.

Comment voyez-vous les jours à venir ?

Nous allons pouvoir rouvrir le panoramique des Dômes à partir du jeudi 21 mai. Le train va pouvoir remonter au sommet du Puy-de-Dôme et l’activité des randonneurs va reprendre. C’est une première étape qui nous permettra de faire de la vente à emporter. Mais concrètement, cela va représenter très peu comparé à ce que nous avons pour habitude de réaliser. Néanmoins, c’est une bonne chose tant pour le client que pour nous afin de nous remettre progressivement en activité. Nous attendons les nouvelles mesures administratives. Mais on sait d’ores et déjà que cela va être très compliqué jusqu’à la fin de l’année 2020.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !