webleads-tracker

Tech & Innovation

Formation | Le numérique favorise les nouveaux recrutements

Formation  | Le numérique favorise les nouveaux recrutements

Depuis 2016, le réseau de formations labellisées Grande Ecole du Numérique (GEN) a permis à 27 921 personnes de se former aux métiers du numérique sur l’ensemble du territoire français. Avec 1300 personnes formées, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la 3ème région en France ayant formé le plus d’apprenants.


Comme chaque année, la Grande Ecole du Numérique publie ses chiffres-clés, l’occasion de mesurer l’ampleur de son réseau de formations aux métiers du numérique. Parmi les apprenants formés on trouve 68 % de personnes de niveau bac ou inférieur, 19 % de femmes et 10 % de résidents des quartiers prioritaires.

La région AURA affiche également un des meilleurs taux de sorties positives en France avec 82 % de sorties positives (la moyenne nationale étant de 74%) : 56 % des apprenants accèdent à l’emploi à l’issue de leur formation et 26 % poursuivent leur formation.

Des profils diversifiés
Depuis quelques temps, face au besoin croissant de compétences numériques des entreprises et aux difficultés de recrutement, on observe un changement de posture des recruteurs qui sont désormais nombreux à se tourner vers ces profils diversifiés. Depuis 2019, la mise en relation entre personnes formées au sein des formations GEN et recruteurs se fait au travers de plateforme « Diversifiez vos talents du numérique »1.

Un label établi et reconnu
En 2019, les formations labellisées GEN ont été particulièrement attractives : sur plus de 100 000 candidatures reçues, 20 000 personnes (20 %) ont pu être admises dans une formation GEN.

Cette attractivité pourrait se maintenir et s’amplifier en 2020 : la crise sanitaire affecte sévèrement certains secteurs de l’économie et la perspective de se reconvertir au numérique représente une réelle opportunité. D’autant que beaucoup d’entreprises accélèrent leur transformation digitale et ont des besoins accrus en talents du numérique.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !