webleads-tracker

Artisanat

Sommet de l'élevage | Innovation et récompenses pour les professionnels

Sommet de l'élevage | Innovation et récompenses pour les professionnels
Concours des Sommets d’Or au Sommet de l’élevage

Les Sommets d’Or est un concours qui récompense les innovations pour les éleveurs, jugées par des éleveurs. Le concours est organisé dans le cadre du Sommet de l’élevage de Cournon d’Auvergne.


En 2020, malgré un contexte global très particulier, le regain d’intérêt pour le concours s’est confirmé avec pas moins de 66 dossiers déposés, preuve que les sociétés qui gravitent autour de l’agriculture ne manquent pas de dynamisme.

Dans le cadre du concours, experts du secteur agricole (vétérinaires, ingénieurs, nutritionnistes…) et éleveurs s’emploient chaque année à appréhender la pertinence de chaque dossier avec une seule idée en tête : le plus à l’éleveur.

La sélectivité du concours est à l’image du professionnalisme des acteurs du monde de l’élevage sur le terrain. En effet, si le caractère innovant de tels ou tels produits ou services reste le pivot de la compétition, le jury porte également une attention particulière à l’utilité, au rapport coût/bénéfice, et à l’adaptation aux nouvelles pratiques.

Dans cet esprit, les organisateurs du SOMMET DE L’ÉLEVAGE ont souhaité élargir la nomenclature du concours en créant, deux nouveaux prix spéciaux : l’un dédié au Bien-Être Animal et un second à l’Agriculture Biologique. Avec succès, puisque, cette année encore, sur l’ensemble des dossiers déposés, près de la moitié était potentiellement éligible dans ces deux catégories.

MSA Auvergne

Le Pack de formation « J’M utiliser les automoteurs de levage et de manutention à mât télescopique en sécurité » est récompensé par le concours. Il est une fierté du monde agricole du Puy-de-Dôme.

Ce pack de formation est né d’un partenariat entre le service « santé et sécurité au travail » de la MSA Auvergne, et Jean-Noël Allary, enseignant formateur en agroéquipement à l’Asfauvergne, organisme de formation. Destinée aux préventeurs de la santé sécurité au travail, aux formateurs, aux chefs d’exploitation et aux conducteurs des chariots à mât télescopique utilisés en agriculture, la méthode pédagogique et de prévention retenue est celle des 5 M (Main d’œuvre, Matériel, Méthode, Milieu, Matière).

Pour la profession agricole, la formation s’appuie sur un volet en présentiel ou en e-learning, réalisable au rythme de l’entreprise.

Autre innovation, avec UMOTEST dans l’Ain
Une solution innovante de “Parentés génomiques” et accouplements génomiques

Umotest propose aux éleveurs de Montbéliardes et à ses coopératives adhérentes des outils intégrant les données obtenues par le génotypage (parenté génomique et impact économique des gènes d’intérêt) lors des accouplements offrant jusqu’à plus 25% d’efficacité. Toutes les femelles sont gérées par le même outil, qu’elles aient été génotypées ou non.

La parenté génomique est une meilleure prédiction de la consanguinité des produits à naître. Les gènes d’intérêt sont quant à eux responsables d’un caractère jugé intéressant que l’on souhaite sélectionner ou contre-sélectionner comme les anomalies génétiques.

L’éleveur pourra définir avec son technicien de coopérative ses objectifs de sélection dans son élevage pour exploiter au mieux cet outil d’accouplement génomique. Ces outils ont été dévéloppés par Umotest avec la contribution de MO3, l’INRA, Geniatest et Geneval.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !