webleads-tracker

Tech & Innovation

Innovation | Une navette autonome dans la Drôme au service des habitants

Innovation  | Une navette autonome dans la Drôme au service des habitants

A partir d’aujourd’hui, une navette autonome circulera entre la gare SNCF de Crest et l’Ecosite du Val de Drôme à Eurre, dans la Drôme. Cette expérimentation constituera une première en France. C’est en effet la première fois qu’un tel service de mobilité autonome est testé en territoire rural sur une route ouverte à la circulation automobile.


Le projet, porté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, autorité organisatrice des transports, est soutenu par le Département de la Drôme, la Communauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée et la Ville de Crest en partenariat avec des entreprises implantées régionalement : Eurovia (VINCI) via ses activités d’équipements de la route, la société de transport drômoise Bertolami, qui opère la navette, et le fournisseur de système de conduite autonome rhodanien NAVYA, qui la fournit.

Jusqu’à fin janvier 2021, la navette électrique sans chauffeur, baptisée Beti, se déplacera en circulation réelle sur un trajet d’environ 5 km. Elle desservira, outre les deux terminus, sept arrêts intermédiaires de proximité et dix passagers assis pourront y prendre place.

Cette phase expérimentale sera l’occasion de relever de nombreux défis alternant zones urbaines et rurales. La plupart des expérimentations de véhicules autonomes sont localisées en ville, en site propre ou dans un environnement largement balisé.

La zone rurale constitue un terrain d’expérimentation encore inexploré.

Contrairement à la zone urbaine dense, où de nombreux points fixes tels que les immeubles… facilitent le repérage et la circulation de la navette, le milieu rural est constitué d’un environnement changeant au fil des jours et des saisons (végétation, cultures, neige…).

La navette se repère alors principalement grâce à l’infrastructure, aux éléments de signalisation routière en particulier. Pour cela, en amont de l’expérimentation, le marquage routier a été refait et des panneaux verticaux ont été implantés ; un équipement frugal et économique de l’infrastructure pour le véhicule autonome.

L’autre grand défi du projet tient dans l’expérience client du véhicule autonome en milieu rural. Il s’agira notamment de tester l’acceptabilité du véhicule sans conducteur par ses utilisateurs et lesautres usagers de la route. Bien que la navette soit dépourvue de chauffeur, un opérateur sera systématiquement présent à bord pour veiller au bon fonctionnement du service et guider les usagers pendant le voyage.

« Bien que nous restions une PME, notre entreprise familiale de transport est aux avant-postes de l’innovation pour la mobilité. En 2018, nous avons ainsi lancé Beti, une offre de services dédiée à la navette autonome. Après une première expérience réussie en montagne à Val Thorens durant l’hiver 2018/2019, l’expérimentation que nous lançons à Crest porte une grande ambition : celle de desservir au mieux les territoires ruraux. Nous en sommes convaincus : le véhicule autonome constitue une solution d’avenir pour la mobilité rurale. » Benjamin Beaudet, Directeur Général du Groupe Bertolami, en charge du développement et de l’innovation Voyages et Autocars.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !