webleads-tracker

Société

Transports | Le covoiturage progresse en région

Transports | Le covoiturage progresse en région

Le covoiturage domicile-travail continue de progresser dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, où la plateforme BlaBlaLines enregistre une hausse significative de son nombre de membres.


Lyon devient ainsi la deuxième métropole française où le covoiturage devient un réflexe dans les déplacements quotidiens.

Mais si la mobilité partagée permet de fluidifier le trafic et réduire les émissions de CO2 , l’argument économique, et plus récemment la crise sanitaire, sont les principaux moteurs qui incitent les Lyonnais à covoiturer.

Ils sont désormais 150 000 en Auvergne-Rhône-Alpes à utiliser BlaBlaLines pour se rendre au travail. En un an, l’application a vu sa communauté grandir de 50 % dans le département. Un changement des habitudes qui s’est accéléré début septembre avec un pic d’inscription 200 % plus important que la moyenne.

La voiture au cœur des déplacements domicile-travail
Chaque jour en Auvergne-Rhône-Alpes, 75 % des salariés se rendent au travail en voiture. À Lyon, où la voiture représente 35 % des trajets domicile-travail, les données BlaBlaLines montrent que le covoiturage est particulièrement plébiscité par le 3 000 membres empruntant l’A48 chaque jour.

Prudence sanitaire et alternative économique
L’engouement pour le covoiturage sur l’application BlaBlaLines pourrait s’expliquer par la crise sanitaire. Minimisant le nombre de personnes en contact, le covoiturage rassure et reste une solution conviviale. Il s’agit aussi d’une alternative économique puisque le conducteur perçoit en moyenne 3€ par trajet et par passager.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !