webleads-tracker

Industrie

Train | Jean Castex annonce un investissement pour la ligne Clermont-Paris

Train | Jean Castex annonce un investissement pour la ligne Clermont-Paris
C’est Olivier Bianchi qui accueillait Jean Castex et les ministres délégués

Le Premier Ministre Jean Castex était en visite hier à Clermont-Ferrand. Il a annoncé l’investissement de 280 millions d’euros dans le ferroviaire en Auvergne pour notamment garantir une liaison Clermont / Paris en 3h15.


Jean Castex était accompagné de deux ministres, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports. Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF était également de la visite.

Les annonces du Premier Ministre
Jean Castex déclarait hier « Sur la ligne Paris-Clermont-Ferrand, je rappelle que des investissements avaient déjà été programmés sur cette ligne, avec un renouvellement complet des rames et des travaux de régénération de la voie extrêmement importants. Grâce au plan de relance, ce sont 130 millions d’euros supplémentaires qui vont être débloqués, imputés sur la plan de relance, avec un objectif très précis, permettre que Paris et Clermont-Ferrand se trouvent à 3h15, compte tenu du nombre très important des usagers qui empruntent cette ligne ».

Le Premier Ministre est arrivé au technicentre SNCF de Clermont-Ferrand vers 9h30. Il a été accueilli par Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes et Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand. Un pacte État / Région a été entériné, permettant un investissement de plus de 280 millions d’euros dans le ferroviaire en Auvergne, dont 130 millions issus directement du plan #FranceRelance. La signature du pacte ferroviaire entre l’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est faite dans la rame d’un train.

Réactions des élus
Laurent Wauquiez, président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes « Pour nous c’est un montant considérable, entre 280 à 300 millions d’euros. En 2 ans, on va investir sur le chemin de fer en Auvergne comme jamais on l’a fait. Je ne pouvais pas accepter que la situation du Paris-Clermont se dégrade. Ces investissements vont nous permettre de gagner à peu près 15 minutes de temps ».

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, déclarait « Il est indispensable que sur les questions ferroviaires on améliore les choses. Tout ce qui va dans ce sens-là, et notamment une meilleure coopération entre les territoires et l’Etat à travers la signature de la Région, est une bonne nouvelle. Il y a la ligne Paris-Clermont mais il y a aussi les petites lignes et il y a toute la question l’aménagement du territoire régional. C’est plutôt une bonne chose mais ça ne suffit pas de mon point de vue. Il y a encore des progrès à faire. Les différentes péripéties sur la ligne, cette semaine encore, les retards accumulés, montrent qu’il faut aller vite et qu’il faut avoir de nouveaux véhicules, si possible avant 2024« .

La rénovation énergétique
La visite du Premier ministre s’est poursuivit à Beaumont. Jean Castex y a annoncé une simplification du dispositif MaPrimeRenov. En 2020, 150 000 ménages auront demandé ce dispositif. En 2021, la cible sera élargie et l’ordre de grandeur tournera autour de 400 000 ou 500 000 dossiers.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !