webleads-tracker

Tourisme

A Lyon, la presqu’île est en voie de «piétonnisation»

A Lyon, la presqu’île est en voie de «piétonnisation»

David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon, a annoncé mercredi 12 juin 2019 “la piétonnisation de la presqu’île de Lyon” pour 2021 avec une première phase d’expérimentation dès septembre 2019.


La zone concerne le cœur de la presqu’île lyonnaise du sud de la place des Terreaux au nord de la place Bellecour. Comprenez que les deux places en question ne sont pas incluses dans le périmètre, qui s’étale du quai Saint-Antoine au quai Jules-Courmont. Une seule rue échappera au dispositif pour permettre néanmoins aux voitures de traverser la presqu’île d’Ouest en Est et de passer ainsi d’une rive à l’autre : la rue Grenette.

Aujourd’hui, une partie des rues concernées sont déjà piétonnes. Selon les chiffres de la métropole, seuls 15 % des déplacements, effectués dans le périmètre, se font en voiture contre 32 % en transports en commun et 52 % en mode doux (à pied ou à vélo). Seuls 12 % des achats se font également en voiture. L’idée est bien de rendre la presqu’île totalement piétonne en septembre 2021.

« Si l’annonce de la piétonnisation de la presqu’île de Lyon constitue une victoire pour le mouvement climat, cette décision ne doit pas rester isolée et s’inscrire dans une véritable politique environnementale globale » réagit Maxime Forest d’Alternatiba / ANV Rhône.

L’expérimentation va durer six mois mais la Métropole de Lyon ne s’en cache pas. L’objectif est de vérifier que cela fonctionne, car l’idée est bien de rendre la presqu’île totalement piétonne en septembre 2021.



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !