webleads-tracker

Tourisme, restauration

A Meaulne, Sonia et Grégory Gimenos conjuguent le charme d’un hôtel familial et les plaisirs d’une cuisine créative

A Meaulne, Sonia et Grégory Gimenos conjuguent le charme d’un hôtel familial et les plaisirs d’une cuisine créative

En reprenant l’hôtel Au coeur de Meaulne, entre Berry et Bourbonnais, Sonia et Grégory Gimenos n’en sont pas à leur coup d’essai. Misant sur un certain standing et sur une cuisine gourmande et actuelle, Au Coeur de Meaulne séduit de plus en plus de clients, et pas seulement des touristes.


Aussi jeunes soient-ils, Grégory et Sonia Gimenos, respectivement 29 et 30 ans, n’en demeurent pas moins des chefs d’entreprise chevronnés. Déjà propriétaires du restaurant l’Auberge des Ris à Vallon en Sully, ils rachètent en juin 2014 l’hôtel « Au coeur de Meaulne » à quelques kilomètres de là. Ainsi, à la tête de deux établissements à la fois proches et complémentaires, le jeune couple propose le gîte et le couvert aux clients en quête de charme et de confort.

Depuis plusieurs années déjà, les deux associés (mari et femme à la ville) font route ensemble. C’est sur les bancs de l’école hôtelière de Moulins que Sonia et Grégory se rencontrent. Ils font leurs premières classes au Grenier à Sel, à Montluçon. Puis Grégory enchaîne les expériences, au Château Saint Jean, ou encore au casino de Néris-les-Bains. Ensemble, ils rachètent il y a quatre ans l’Auberge des Ris. « Dès le départ, nous voulions devenir nos propres patrons. Au début, ça n’a pas été facile de gagner la confiance des banques. Pour acheter l’auberge, nous avons frappé à la porte de 9 banques avant qu’une seule ne nous suive! Alors qu’il ne nous aura fallu que trois mois pour acquérir le Coeur de Meaulne… On a fait nos preuves » sourit Sonia qui admet que « finalement, la plus grosse difficulté fut de trouver le personnel compétent pour l’hôtel. » A la tête d’ une équipe de 6 collaborateurs, composée d’un second de cuisine, un chef pâtissier, un chef de rang, une femme de chambre et de 2 apprentis, la jeune femme peut enfin se détendre. Après six mois d’exercice l’hôtel rempli déjà ses promesses.« Nous avons ouvert en juillet et au mois d’août, nous faisions déjà pratiquement le plein. Aujourd’hui, nous avons atteint l’objectif que nous nous étions fixé pour l’ensemble de la première année ! Il faut dire que nous n’avons pas énormément de concurrents. Autour de nous, ce sont essentiellement des chambres d’hôtes qui ne sont ouvertes que l’été, reconnait Sonia qui avoue compter beaucoup de commerciaux parmi ses clients, venus travailler avec les usines de bois de la région, comme Berry Wood.

Fort de ses 8 chambres de charme et d’une cuisine traditionnelle améliorée, Au Coeur de Meaulne est un petit hôtel familial 3 étoiles qui ne cache pas ses ambitions. « Nous voulons faire la différence en apportant des attentions particulières à nos clients comme cela se fait beaucoup à l’étranger. Par exemple, du chocolat ou une citronnade en terrasse. Ce sont des petites choses qui apportent un confort supplémentaire. Pour autant Sonia sait que rien n’est acquis. Si elle envisage d’embaucher un jour, cela ne se fera que si les charges sont revues à la baisse. Pour rester informés des lois qui encadrent leur profession et bénéficier – si besoin – des conseils d’un avocat spécialisé, Sonia et Grégory sont membres de l’UMIH, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Mais leur moteur principal reste l’exigence qu’ils mettent en toute chose. Et si l’hôtel a déjà décroché sa place au Bib Gourmand, le jeune couple ne compte pas en rester là et ambitionne déjà de nouvelles récompenses.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !