webleads-tracker

BTP, construction, immobilier

ABM Da Costa, entreprise de menuiserie riomoise familiale, ouvre un show-room courant juin dans la périphérie de Riom

ABM Da Costa, entreprise de menuiserie riomoise familiale, ouvre un show-room courant juin dans la périphérie de Riom

Emidio Da Costa, après une longue expérience d’une trentaine d’années dans le bâtiment, se spécialise aujourd’hui dans la pose de fenêtres. L’occasion pour lui d’assurer la continuité de son entreprise en transmettant à son fils son savoir-faire en menuiserie. Le nouveau show-room va permettre de montrer des exemples de réalisations et de vendre de la menuiserie. Rencontre.


Depuis le 6 janvier 2015, Emidio est passé du statut d’auto-entrepreneur à la création d’une entreprise individuelle. Il explique ce choix ainsi : « j’ai changé de statut parce que je vends de la menuiserie et des fenêtres et à partir du moment où nous avons beaucoup d’achat de matériaux, nous pouvons récupérer la TVA. Il est donc plus intéressant de changer de statut pour une question de marges et de coûts. L’ auto-entrepreneuriat est une bonne formule lorsque l’on fait des petits travaux de rénovation en intérieur mais dès qu’il s’agit de vendre des menuiseries, ce que je fais le plus, un autre statut s’impose pour récupérer la TVA sur nos nombreux achats, incluant donc des marges différentes.»

Ce chef d’entreprise de 47 ans expérimenté puisqu’il a démarré son activité depuis 1988, il y a 27 ans, est également un excellent gestionnaire grâce à un BEP Agent des services administratifs et informatiques où il a appris à faire du secrétariat et de la comptabilité.

Après quelques “breaks”, son parcours jalonné de constructions, de rénovations à titre personnel également, Emidio s’est spécialisé dans la menuiserie, que ce soit dans le neuf ou la rénovation. Il pose des fenêtres PVC, en alu ou en bois.

Emidio apporte, dans son domaine, une qualité de travail qui, grâce au bouche-à-oreille a fait le tour de Riom. Il constate : « Mes meilleurs commerciaux sont mes ex-clients. Au jour d’aujourd’hui mon fils et moi avons du travail pour à peu près un an et demi ! » Une jolie performance quand on sait que le bâtiment est plutôt en crise actuellement.

Sa réussite, il l’a doit en partie à un savoir-faire qui consiste à un changement total de la menuiserie existante : il enlève tout, les vieux cadres pour poser une fenêtre entière. Il prend les cotes, commande les fenêtres auprès de ses fournisseurs, en prenant en compte toutes les particularités à savoir si c’est du neuf ou de la rénovation… « Mieux ma préparation sera apprêtée, moins je m’embêterais pour la pose et meilleur sera mon chantier et le résultat final », ajoute Emidio.

Il n’a pas opté pour la facilité avec la pose en rénovation, des cadres en PVC ou alu sont posés par dessus les cadres d’origines. Emidio gère des chantiers à 25 fenêtres comme des chantiers à 5 ou 6 fenêtres. Il faut compter entre 3 000 et 15 000 euros par chantier en menuiserie.

Le challenge d’Emidio et de son fils (également électricien à son compte) est la création d’un show-room, situé à proximité du marché à Riom, où sont exposées fenêtres, portes-fenêtres, baies coulissantes, va permettre non seulement d’ici la fin de l’année d’embaucher son fils mais aussi de valoriser les filières techniques.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !