webleads-tracker

Tourisme, restauration

Ace hôtel Montluçon ou le succès d’un concept « discount haut de gamme »

Ace hôtel Montluçon ou le succès d’un concept « discount haut de gamme »
Equipe de Ace Hôtel.

A l’heure des chambres d’hôtes, des locations entre particuliers ou encore du couchsurfing, l’hôtellerie traditionnelle est souvent délaissée au profit de solutions d’hébergement moins coûteuses. La chaîne Ace hôtel surfe sur cette tendance en proposant des chambres très bien équipées et des prestations haut de gamme à des prix imbattables. Guillaume Davous, directeur associé du Ace Hôtel de Montluçon ouvert depuis juin 2014, nous explique le fonctionnement et les atouts de cette chaîne hôtelière très appréciée pour son rapport qualité/prix.


Guillaume Lavous, 42 ans,  a longtemps « roulé sa bosse » en saisons aux quatre coins de l’Hexagone. Il est ensuite devenu patron d’un piano bar puis d’un hôtel/restaurant dans le Cantal. Aujourd’hui, il a rejoint la chaîne Ace hôtel en regrettant presque de ne pas l’avoir fait plus tôt : « Quand on est hôtelier indépendant, on doit faire face à tout et gérer le social, la communication, le personnel…On se lève le matin, on est déjà redevable. Dans une chaîne, on se sent plus tranquille, mieux protégé. Le travail est toujours aussi dense mais les compétences sont mutualisées et on peut compter sur une intelligence et une ingénierie commune. ».

Au-delà de l’aspect sécurisant, Guillaume Davous avoue avoir été séduit par « le concept discount haut de gamme » sans faille d’Ace hôtel : « c’est une chaîne 100 % auvergnate créée en 2004  par des hôteliers indépendants auvergnats, c’est-à-dire des gens qui connaissent très bien le métier. Cela fait véritablement le succès de la chaîne. On a un excellent retour satisfaction clientèle. ».

Avec la garantie d’un accueil physique 24/24h, un parking sécurisé et un service de petit-déjeuner proposant une très grande amplitude horaire de 6 à 11h, il est vrai qu’Ace hôtel offre de belles prestations. « De plus, les chambres sont spacieuses et comportent des douches à l’italienne, des sèches cheveux, et des lits king size. Les clients sont toujours agréablement surpris lorsqu’ils découvrent l’espace parce que le prix d’attaque s’élève à 39 € seulement. On bâtit des hôtels en utilisant les normes de construction d’un 3 étoiles et on commercialise le produit en le déclassant volontairement en 2 étoiles. » explique Guillaume Davous. Cette stratégie semble particulièrement efficace. En témoignent les commentaires élogieux laissés par les clients sur Booking – un site de référence en matière de notation des hôtels – et les taux d’occupation particulièrement bons.

Cette réussite se traduit concrètement par une quarantaine de projets d’implantation répartis sur toute la France. Malgré ce développement important, Ace hôtel garde « un esprit familial » et un aspect très chaleureux qui le distingue nettement de ses concurrents. Loin de l’image des chaînes hôtelières robotisées, Ace hôtel privilégie le contact avec ses clients : « On ne perd jamais de vue l’optique de services, l’impression générale d’un client se fait en quelques secondes à l’entrée de l’hôtel. Il l faut tout de suite saisir ces quelques secondes pour qu’il se sente bien. A notre niveau, on aiguille les clients, on leur conseille des visites sur Montluçon et on fait la promotion de notre territoire. »

Guillaume Davous raconte finalement si bien son métier qu’on l’imaginerait volontiers en porte-parole de l’hôtellerie dans les réunions d’orientation ! D’ailleurs, il rappelle que ce secteur est un très gros pourvoyeur d’emplois et qu’il offre de réelles opportunités de carrière. Un message particulièrement rassurant qui pourrait peut-être faire naître de futures vocations !

ace hotel 3



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !