webleads-tracker

Formation, éducation

Aérocampus : la filière aéronautique auvergnate s’organise pour former les professionnels de demain

Aérocampus : la filière aéronautique auvergnate s’organise pour former les professionnels de demain
Christian Desseux, proviseur du lycée professionnel Roger Claustres à Clermont-Ferrand et acteur clé du projet Aérocampus

Sous la houlette du Rectorat et du Conseil régional d’Auvergne, Aérocampus, le centre de formation aéronautique implanté à l’aéroport de Clermont-Ferrand à Aulnat, ouvrira ses portes aux élèves dès la rentrée 2014. La concrétisation d’un projet qui permet de structurer l’offre de formation aéronautique, une filière créatrice d’emplois. Le point avec Christian Desseux, proviseur du lycée professionnel Roger Claustres à Clermont-Ferrand.


« En créant Aérocampus, nous avons souhaité structurer l’offre de formation aéronautique qui existe en Auvergne, du bac -3 au bac + 8, du lycée jusqu’à l’école d’ingénieurs. Il s’agit, en réalité, d’organiser avec un guichet unique l’offre de formation initiale ainsi que la formation continue. Une volonté initiée et soutenue par le Rectorat et le Conseil régional. La taille des formations correspond aux besoins du marché de l’emploi sur la région Auvergne et au-delà puisque la vocation de cette structure totalement publique n’est pas seulement de répondre aux besoins auvergnats. Aerocampus doit aussi permettre à certaines entreprises de venir s’installer sur la région sachant que nous pouvons répondre à leurs besoins. Les entreprises peuvent ainsi repérer les jeunes talents durant les stages ou les périodes d’apprentissage. », explique Christian Desseux, proviseur du lycée professionnel Roger Claustres à Clermont-Ferrand.

Situé sur le site aéroportuaire d’Aulnat, le centre de formation aéronautique et aérotechnique, Aérocampus, sera inauguré le 1er septembre 2014 et formera, chaque année, 250 élèves. « Les jeunes interviendront sur de vrais avions et auront également un accès sur la piste. L’atelier qui a été construit correspond à une logique industrielle. C’est un modèle réduit de ce que l’on peut faire en aéronautique. Nous avons également créé un parcours aéronautique avec les écoles d’ingénieurs. »

L’apprentissage au service d’une filière d’excellence

Au cours du forum de recrutement aéronautique tenu le 25 juin 2014 à la Grande Halle d’Auvergne, deux entreprises régionales ont signé des contrats d’apprentissage avec des jeunes formés en Auvergne.

Doriane et Christelle BARSSE_NSE

Doriane et Christelle BARSSE – NSE

 

NSE vient de recruter Doriane, lycéenne de 16 ans, qui a choisi de se réorienter vers les métiers de l’aéronautique. Dans le cadre de son Bac pro aéronautique option avionique dispensé au lycée professionnel Roger Claustres à Clermont-Ferrand, Doriane a choisi d’apprendre son métier de maintenance câblage/électronique sur aéronef par le biais d’un contrat d’apprentissage. « Tous les ans depuis plusieurs années, NSE recrute 4 apprentis en Bac pro avionique. Nous avons des salariés qui ont été embauchés suite à cet apprentissage, le but étant de les former et de les garder. Cette année, nous accueillons Doriane qui doit être la 2e jeune fille que nous accueillons en apprentissage. », affirme Christelle BARSSE, directrice des ressources humaines chez NSE.

 

Etienne Chastaing et Georges Gomes - Aéro 13 Groupe

Etienne Chastaing et Georges Gomes – Aéro 13 Groupe

Aéro 13 Groupe, quant à elle, a choisi de former Etienne Chastaing, 17   ans, en Bac Pro technicien aérostructure. « En Auvergne, nous avons la chance d’avoir des écoles qui forment aux métiers de l’aéronautique comme l’Aérocampus qui est un atout commercial très important pour les entreprises locales. Cela permet de mettre en avant à nos clients d’aujourd’hui et de demain que nous formons des gens pour les accompagner sur la durée. On parle de 20 à 25 000 avions d’ici 2030 donc il y aura encore beaucoup d’avions à réparer et un  besoin de main d’œuvre de plus en plus important. Notre objectif est vraiment de former les jeunes et de recruter parce que nous sommes sur une base de 30 recrutements sur les 30 prochains mois en dehors des formations que nous allons faire en collaboration avec l’Aérocampus. », conclût Georges Gomes, PDG de Aéro 13 Groupe.

 

 

 

Forum recrutement aeronautique

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !