webleads-tracker

Services aux particuliers

Agence Picaud David, à votre service comme personne !

Agence Picaud David, à votre service comme personne !
David Picaud

Ecoute, proximité et sens du service sont les maîtres mots de David Picaud (39 ans). Le jeune créateur lance sa propre agence de services à la personne sur Clermont-Ferrand et ses environs. Un rêve qui devient réalité pour cet autodidacte.


Ménage, repassage, maintenance, entretien et vigilance de résidence, soutien scolaire, garde et accompagnement d’enfant, soins d’esthétique, cuisine à domicile, livraison de courses et de repas, assistance administrative, jardinage, bricolage, garde et promenade d’animaux de compagnie… La liste de prestations proposées par l’Agence Picaud David est déjà longue. Dans un monde en proie à l’accélération quotidienne, David Picaud (39 ans) a décidé de s’engouffrer dans les services à la personne en créant sa propre agence en mars 2013.

David Picaud s’est lancé à plein temps dans son activité en novembre. « J’ai continué à officier comme responsable d’agence chez Loxam jusqu’à la fin de l’année 2013. Jamais vraiment décisionnaire dans ce poste à responsabilité, cette frustration m’a poussé à entreprendre. Trop compliqué de le faire pour un autre, j’ai décidé de le faire moi-même. Aujourd’hui, je ne regrette rien car mon rêve d’entreprendre se réalise. »

Une prise de risque osée avec trois enfants et une famille à charge. « C’était le moment ou jamais à 39 ans ! Soit je restais cloisonné, soit je partais confiant à l’aventure, en sachant qu’il fallait passer le cap financier des deux premières années. Je suis l’instigateur unique de mon agence » soutient-il fièrement, hors du système bancaire d’entreprise. « Ma structure est petite et n’a pas forcément besoin de gros investissements. Je mettrai plus de temps à la développer. » C’est sans pression de temps et d’argent qu’il préfère créer. Plutôt anachronique.

Le néo chef d’entreprise a opté pour des tarifs abordables, en fonction des revenus de sa clientèle

Dans sa large panoplie de services, le ménage constitue la prestation la plus appréciée, soit 80 % de ses recettes. Le néo chef d’entreprise a opté pour des tarifs abordables, en fonction des revenus de sa clientèle. Il voue en effet un intérêt tout particulier pour l’écoute et l’accompagnement des clients et croit beaucoup au bouche-à-oreille. La proximité, son discours en transpire pour Clermont-Ferrand et ses alentours, la région qu’il chérit. Le citadin envisage déjà de proposer des services aux entreprises du territoire. Sa manière de contribuer à son développement, son dynamisme.

Ce père de famille de 3 enfants n’a pourtant en poche qu’un baccalauréat en commerce. Le BTS ne lui a pas souri, les études n’étaient pas sa tasse de thé. Entreprendre n’est pas l’apanage exclusif des diplômés de grandes écoles. « J’ai commencé comme agent de sécurité, puis j’ai gravi les échelons avec sérieux et professionnalisme jusqu’à devenir directeur d’agence chez Securitas puis Loxam. » Fan du comique Chraz et du perchiste recordman mondial Lavillenie, il garde les pieds sur terre et ne s’emballe pas. La tortue, plutôt que le lièvre.

Membre du Club des 1000 depuis peu, il s’engage sur la voie de la performance responsable. « Je me retrouve dans les valeurs de ce réseau de dirigeants, qui dédramatise profit et bien commun, fait avancer la société en prenant en considération le côté social. Par le passé, j’ai dirigé 150 personnes, et je mesure l’importance du dialogue social et de ses bienfaits sur le résultat de l’entreprise » se rappelle le jeune dirigeant.

Son message final est destiné aux personnes, cachées et nombreuses, qui rêvent d’entreprendre : « Cassez les barrières, ne vous posez pas trop de questions, entourez-vous bien et impliquez-vous dans notre territoire ! » Le rêveur est définitivement passé de l’autre côté. A bon entendeur auvergnat…

Texte et photo par Jean Seppak



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !