webleads-tracker

Société

Agriculture | Manifestations à Clermont-Ferrand et Lyon

Agriculture | Manifestations à Clermont-Ferrand et Lyon

Hier, Clermont-Ferrand a été le théâtre d’une manifestation d’agriculteurs déterminés à défendre leur profession. 500 tracteurs et plus de 2000 manifestants étaient attendus. Simultanément, une autre manifestation d’agriculteurs avait lieu au cœur de Lyon.


Alors que le gouvernement français envisage des réformes de la politique agricole commune pour 2023, les agriculteurs avaient organisé hier des manifestations pour le maintien de leurs subventions. En effet, cette réforme de la PAC prévoit de redéployer une partie des subventions européennes accordées aux agriculteurs aux producteurs de protéines végétales.

Ces prévisions, jugées trop inquiétantes pour les éleveurs bovins ainsi que la loi EGalim étaient la raison de la venue à Clermont-Ferrand et à Lyon des manifestants entre 11h et 17h. Venus tout droit du Cantal, de l’Aveyron, de la Creuse, de la Corrèze ou encore du Gard, cette manifestation fait écho à la dernière mobilisation de cette envergure des agriculteurs sur le territoire auvergnat, en octobre 2019. 

Via cet évènement inédit, les agriculteurs manifestaient leur volonté de modifier la loi EGalim pour des prix agricoles fixés selon les coûts de production. D’autre part également, la volonté de construire une politique agricole commune qui se donne l’ambition d’avoir des agriculteurs nombreux, dans tous les territoires et dans toutes les productions.

Sur les réseaux sociaux, les intérêts de cette manifestation avaient été résumés en une campagne de communication. « L’alimentation saine et durable a un prix », « Pour une PAC pour tous les agriculteurs », « Moins d’agriculture, c’est moins d’alimentation, moins d’agro-alimentaire et moins de para-agricole, c’est moins d’emploi », sont autant de messages marquants qui avaient été communiqués par la FNSEA du Puy-de-Dôme sur Facebook et Twitter.

Sabine Tholoniat, Présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme, déclare : « Cette mobilisation revêt un enjeu fort. C’est le maintien des productions, des agriculteurs et des territoires qui est en jeu. »

En parallèle, une autre mobilisation d’agriculteurs a réuni hier des agriculteurs venus nombreux manifester place Bellecour à Lyon. Ces deux mobilisations simultanées se sont déroulées toute l’après-midi.

Du fumier, de la paille et des pneus ont été déversés devant les préfectures, symbole de la colère des agriculteurs. Des tensions avec les forces de l’ordre ont été rapportées à Clermont-Ferrand après que des manifestants aient allumé le feu au fumier déversé devant les locaux préfectoraux.

Finalement, les agriculteurs auront obtenu gain de cause en décrochant un rendez-vous avec le Ministre de l’Agriculture en début de semaine prochaine. Toutefois, ils n’ont pas caché leur volonté de manifester à nouveau dans le cas où des actions concrètes ne seraient pas prochainement menées en leur faveur.

 

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !