webleads-tracker

Tech & Innovation

Agriculture | Plan d’envergure face au changement climatique

Agriculture | Plan d’envergure face au changement climatique

Vendredi dernier, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé la mise en œuvre d’un plan d’envergure pour l’agriculture et la forêt face au changement climatique, co-construit avec les acteurs de l’agriculture en Auvergne-Rhône-Alpes.


La Région consacrera désormais 50 millions d’euros par an à la mise en œuvre de ce plan préparé en lien avec la Chambre régionale d’Agriculture. Celui-ci a pour ambition d’être doté de 900 millions d’euros sur 4 ans. La Région enclenche ainsi la dynamique en l’abondant afin d’encourager les actions structurantes. La volonté est de mobiliser également les fonds européens et de demander à l’Etat de soutenir cette démarche.

« Aujourd’hui, Auvergne-Rhône-Alpes s’engage dans une démarche d’avenir pour notre agriculture et nos forêts. Ainsi, avec l’ensemble des partenaires, les Chambres, les filières, nous enclenchons un plan ambitieux permettant de nous préparer au mieux aux aléas climatiques et ainsi protéger notre agriculture sur le long terme. », déclare Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

La vocation de ce plan est d’accompagner les agriculteurs et de préparer les cultures, les élevages à se protéger durablement contre les aléas climatiques. Il s’agit ainsi par exemple d’accompagner la recherche afin de produire dans notre région des variétés plus résistantes ou adaptées au changement climatique tout comme de soutenir des éleveurs choisissant des races plus rustiques.

Il s’agit aussi d’investir sur des innovations contre le gel, de favoriser la réalisation de retenues collinaires pour avoir un réseau d’irrigation efficace face à la sécheresse. Ou encore de systématiser les investissements en faveur des dispositifs qui, comme les filets para-grêles, ont démontré leur efficacité lors de ces phénomènes météorologiques.

Le plan répondra aux objectifs suivants : pérenniser les filières agricoles et forestières face au changement climatique ; accompagner les évolutions et investissements nécessaires face au changement climatique ; développer les énergies renouvelables et l’utilisation de matières premières naturelles ; contribuer à un bilan carbone plus favorable ; former, conseiller et innover pour adapter l’agriculture et la forêt face au changement climatique.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !