webleads-tracker

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

Alex Tanguero : quand la danse vous donne des ailes !

Alex Tanguero : quand la danse vous donne des ailes !

Dans le cadre du mois de la création d’entreprise, les CCI d’Auvergne vous présentent chaque jour dans le Journal de l’éco un portrait de jeune créateur.
En piste pour Alexander Carles, danseur invétéré de tango argentin et passionné de danse en général ! Depuis le 1er juillet 2015, le jeune entrepreneur est passé à l’acte et a décidé tout mettre en œuvre pour vivre de sa passion. Aussi, c’est un commerce itinérant de chaussures de danse et plus particulièrement de tango argentin qu’il a créé et qui se déplace de manifestations en festivals sur l’ensemble de l’hexagone. Un domaine d’activité très spécifique et concurrentiel, mais il en faut bien plus pour décourager El Tanguero !


Alexander Carles n’est pas né sur un podium, loin de là. Originaire de Clermont-Ferrand, le jeune trentenaire a mené ses études dans le secteur de la logistique. Après un BEP mené en Logistique et Commercialisation de 2001 à 2003, il travaille quelques années en intérim dans la logistique et la manutention puis c’est un baccalauréat dans le secteur du commerce qui le mènera à des postes de vendeur spécialisé. Et puis en 2009, c’est un BTS Technicien Supérieur Méthodes et Exploitation Logistique qu’il obtiendra, en Alternance chez Michelin. Enfin, Alexander Carles travaillera dans l’industrie en tant que responsable de distribution de pièces auto jusqu’au 14 mars 2014.

Toujours prêt à progresser dans son secteur, le jeune homme cherche à reprendre ses études en alternance. Mais quand on a plus de 20 ans, il est difficile de trouver un maitre de formation car les aides sont moins importantes. C’est peut-être alors le moment pour lui de faire le point sur ses ambitions futures. La danse anime le futur entrepreneur depuis quelques années et l’envie de créer est là depuis toujours.

C’est le moment de monter sa propre activité en lien avec sa passion : le tango argentin. Car la solution semble être dans une activité liée à la pratique de la danse. Le commerce itinérant de commerce de chaussures de danse peut s’avérer lucratif si on se positionne sur un marché national et si l’on consacre la majorité de ses week-ends à se rendre sur tous les événements en lien avec cette danse de salon.

Avant de se lancer dans l’aventure, le jeune entrepreneur a su s’entourer et a bénéficié des conseils des structures aptes à l’orienter. Aussi, Alexander a participé à plusieurs « Matinées de l’Emploi », proposées par Pôle Emploi. Suivi par le groupe AFORMAC, le jeune homme a ainsi pu faire un bilan sur ses diplômes ainsi que sur sa situation. Une étude de marché est également menée tout en étant accompagné par la CCI du Puy-de-Dôme tout d’abord grâce à une Matinée de la Création puis par une conseillère qui suit encore le dossier. « La conseillère de la CCI qui m’a accompagné dès les débuts est toujours présente pour répondre à mes questions. Elle prend d’ailleurs régulièrement de mes nouvelles et c’est très rassurant ».

Avec un apport personnel de 1 000 euros injecté dans son capital social, le jeune entrepreneur n’a eu besoin d’aucun emprunt. Par contre il multiplie les concours relatifs à la création ce qui lui a valu un prix de 1000€ pour sa participation au concours Auverboost (Subvention Locale pour l’Auvergne), octroyé par l’Espace Info Jeunes. Aujourd’hui, Alexander a atteint, voire dépassé ses objectifs de départ. Il faut dire qu’il ne manque pas une occasion pour présenter son stock de chaussures, de bijoux et d’éventails relatifs à la danse et plus particulièrement à la pratique du tango argentin. « Je démarche les organisateurs d’événements sur toute la France. Du nord au sud, de Paris à Marseille, je propose toute une gamme de chaussures qui proviennent d’un seul fournisseur, le meilleur à mes yeux : Madame Pivot ».

Doté d’une énergie sans cesse renouvelée par la pratique de la danse et son enseignement, Alexander fait preuve d’un grand professionnalisme. Baigné dans le milieu mais conscient qu’il doit parfaire son savoir, il pratique inlassablement le tango argentin, une danse complexe mais complètement « addictive » ! Aussi, cet optimiste né, nourri par la danse et boosté à la bonne humeur projette d’ouvrir son magasin avec pignon sur rue et d’ici une dizaine d’années c’est une école de danse à son nom qu’il souhaite monter. Et même si le tango argentin le fait virevolter, Alexander Carles a bien les pieds sur terre !

Les CCI d’Auvergne, en partenariat avec le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, organisent en 2016 le cinquième Mois de la Création & Reprise d’entreprise Auvergne qui se déclinera sur le territoire auvergnat à travers 4 forums. 

Pour en savoir plus : http://www.lemoisdelacreationenauvergne.com/?page_id=15

LOGO CCI



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !