webleads-tracker

Société

Allocution du Président | L’heure du reconfinement a sonné

Allocution du Président | L’heure du reconfinement a sonné
” Nous devons tenir. Restez au maximum chez vous. Respectez les règles. Nous avons besoin de la responsabilité de tous ” a martelé hier Emmanuel Macron

Hier soir, et ce pour la 5ème fois depuis le début de l’épidémie, Emmanuel Macron s’est adressé au peuple français en direct à la télévision concernant de nouvelles mesures restrictives indispensables pour ralentir l’avancée du Covid-19 sur le territoire. Après l’annonce d’un couvre-feu le 14 octobre dernier, c’est cette fois un reconfinement général qui a été décidé par le Président de la République lors d’un Conseil de Défense hier matin.


« Le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé. (…) Mon objectif, c’est de protéger les français les plus âgés, les plus jeunes, les soignants, les plus modestes, mais aussi l’économie. », a déclaré le chef de l’Etat lors de son allocution hier soir.

 

Craignant la saturation des services de réanimation, lesquels présentaient mardi un taux d’occupation de plus de 50%, et pour éviter d’avoir à faire face à une forte augmentation des décès dus au Covid-19 sur le territoire, le gouvernement a en effet pris la décision de re confiner le pays à compter de vendredi minuit, et ce à minima, jusqu’au 1er décembre.

 

En effet, si de nombreuses mesures restrictives ont été prises ces dernières semaines pour permettre de protéger la population du virus tout en permettant aux entreprises déjà fragilisées de continuer à fonctionner, les chiffres et prévisions concernant l’épidémie sont alarmants.

« Après avoir pesé le pour et le contre, j’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus. », a annoncé hier soir Emmanuel Macron. Les raisons de ce choix, à la suite de deux semaines insuffisantes de couvre-feu, semblent rejoindre une volonté de marquer les esprits des français et ralentir une fois pour toutes la progression du virus en France, à l’approche des fêtes de fin d’année.

Contrairement au confinement annoncé en mars dernier, de nombreuses exceptions sont faîtes, répondant principalement à une nécessité de continuer à faire vivre l’économie du pays dans la mesure du possible. A la même manière qu’en Irlande, ce reconfinement s’apparente à une forme assouplie du premier confinement connu en début d’année.

Pour cette raison, les activités des services publics comme les usines, les exploitations agricoles et le BTP pourront poursuivre leur activité dans le respect strict des protocoles sanitaires. Lorsque cela est possible dans le reste des entreprises, le chef de l’Etat a appelé à généraliser la solution du télétravail.

Il sera possible de se rendre physiquement dans les entreprises à condition de remplir la nouvelle attestation de déplacement.

Néanmoins, les établissements recevant du public, à quelques exceptions près, et les commerces non-essentiels tels que les bars et restaurants n’ont d’autre choix que de rester fermés.

Les crèches, les écoles, collèges et lycées, demeureront cette fois ouverts dans le respect strict des protocoles sanitaire. En outre, les facultés et universités du supérieur assureront leurs cours en ligne.

Comme au printemps, les attestations pour se rendre au travail, aux rendez-vous médicaux, pour porter assistance ou pour prendre l’air seront indispensables pour les déplacements hors de chez soi ; et les réunions privées et rassemblements publics resteront formellement interdits jusqu’à nouvel ordre.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !