webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Alpha-Go… et alors ?

Alpha-Go… et alors ?

Alpha-go…
Un ordinateur bat un maître du Go… Qu’est ce que cela signifie ?


Rien. Cela ne signifie rien du tout. Jouer au Go n’a rien à voir avec l’intelligence au vrai sens noble du terme. C’est seulement du Kinder-Spiel.
Si un ordinateur peut le faire, c’est que l’algorithme est rudimentaire (mécanique, analytique, logique), mais qu’il faut une énorme puissance de calcul pour le mettre en œuvre efficacement. C’est sans le moindre intérêt.

Un ordinateur, ce n’est qu’une immense puissance de calcul (additionner des milliards de 0 et 1 en quelques millisecondes) au service d’une programme écrit par une intelligence humaine, programme qui, lui-même, utilise un algorithme issu d’une autre intelligence humaine, et assorti, éventuellement, d’un générateur de hasard – conçu par une troisième intelligence humaine – qui donne, parfois, l’illusion de l’originalité et de la créativité.

Hors ces intelligences humaines (qui n’ont rien d’artificiel), il n’y a – et il n’y aura jamais – aucune sorte d’intelligence dans un ordinateur ou un robot.
Même lorsque l’ordinateur simule un processus d’auto-apprentissage, il le fait en mettant en œuvre un algorithme d’exploitation de données qui est l’œuvre d’une intelligence humaine.
Un ordinateur n’invente rien et n’inventera jamais rien. Il simule un processus d’invention sur base d’un algorithme inventif humain complété par un générateur d’aléatoire également issu d’une intelligence humaine… mais cela fait parfois illusion.

Tout cela est purement mécanique, donc incapable, ontiquement, de générer la moindre complexité, la moindre propriété émergente, la moindre réelle création.
Un ordinateur calcule ce qu’on lui fait calculer en appliquant servilement, mais efficacement, un programme qui n’est pas de lui. Et même lorsqu’on lui fait générer des programmes, il le fait sur base de méta-programmes qui ne sont toujours pas de lui. Rien ne vient de lui !

L’Intelligence Artificielle, cela n’existe tout simplement pas. C’est un fantasme, une légende journalistique, une aubaine marketing pour les vendeurs le mythes informatiques qui, surtout en Californie, font leurs choux gras en commercialisant des gadgets inutiles et envahissants, mais rémunérateurs.
A les entendre, toutes les applications sont devenues “intelligentes” sous prétexte qu’elles sont dotées de programmes élémentaires exploitant des statistiques d’achat, de fréquentation, de recherche, d’usage de mots, etc…
“Les autres internautes qui se sont intéressés à ce produit, ont aussi été intéressés par ceci et par cela…”. Et alors ? En quoi cela me concerne-t-il ? Qu’est-ce que j’ai affaire de soi-disant préférences de quidams qui m’indiffèrent royalement et dont je ne suis même pas sûrs qu’ils aient jamais existé, l’ordinateur en question ayant été programmé pour proposer à la vente des produits sélectionnés a-priori sur des critères de marges ou d’optimisation de stock.

Il n’y a là aucune forme d’intelligence ; seulement une primaire manipulation commerciale. Nous ne sommes pas loin de l’escroquerie et de l’association de malfaiteurs.
De même, sur les soi-disant évaluations en ligne par les utilisateurs, de tel hôtel, de tel restaurant, de telle marque, etc… Quelle naïveté ! Ce sont les hôteliers, les restaurateurs et les fabricants, eux-mêmes, qui paient des gens ou des systèmes pour “poster” des avis élogieux pour eux et négatifs pour leurs concurrents. Escrocs !

Il est urgent de boycotter tout cela. Il est urgent de dénoncer ces escroqueries, ces manipulations, ces mythes. Il est urgent de le répéter inlassablement : l’Intelligence Artificielle (IA), cela n’existe pas !

Voir plus de chroniques de Marc Halevy

helevy-banniere



Une rubrique de libre opinion

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !