webleads-tracker

Art, culture, divertissement

Anim’Happy à Clermont-Ferrand : une animation personnalisée pour les enfants et les futurs parents

Anim’Happy à Clermont-Ferrand : une animation personnalisée pour les enfants et les futurs parents

Anim’Happy est une agence évènementielle dédiée à la fois aux enfants et aux futurs parents. Chloé Michard, créatrice et dirigeante de 22 ans, recherche la part humaine en créant des espaces où les familles s’épanouissent dans les fêtes au sein de leur domicile. Concept original et commercial, l’agence ne manque ni d’idées ni de moyens pour satisfaire les particuliers et les professionnels. Avec six animatrices, Chloé Michard ne recule devant aucune demande.


“Je voulais vraiment faire dans l’évènementiel pour ce type d’activité. Ce qui me plaît, c’est le côté humain, créatif et commercial. On ne rencontre pas une société comme Anim’Happy partout en France”. Chloé Michard a su trouver la motivation à l’âge de 22 ans pour se lancer dans la création d’entreprise. Une manière pour elle de prendre des risques tout en ayant la possibilité de pouvoir se retourner. Son projet avait trouvé l’inspiration lors de ses études en 2013. “J’avais étudié le commerce en communication à l’école ESCO Wesford Auvergne à Clermont-Ferrand. A côté, j’ai effectué un stage d’un an au sein d’une société qui offrait des prestations particulièrement intéressantes. Ce fut une grande expérience qui m’a donné l’envie de faire pareil”

Chloé Michard allait donc concevoir une agence ambitieuse, multipliant les tâches de la gestion et de l’animation. “Mon but est de créer du rêve, de l’émerveillement. Le contact avec les enfants est fondamental pour moi car je veux vraiment faire des choses pour eux”. Avec l’envie d’entreprendre comme moteur principal, Anim’Happy fut fondée assez rapidement. “J’ai une maison avec un local de 15 m² au rez-de-chaussé. Le choix de ce lieu me parut donc rapidement évident. Pour les démarches, je suis passée par la CCI, j’ai rencontré des comptables, des experts-comptables et j’ai également consulté ma banquière au Crédit Agricole. En un mois et demi, tout était mis à jour”. Sa société a ouvert le 20 octobre 2014, en partenariat avec la photographe Justine Seronde qui évolue sous le pseudonyme Wonder Gu.

Anim’Happy se veut autre chose qu’une simple garderie de façade ou d’animation tel qu’on peut l’imaginer de manière classique. L’agence touche véritablement au monde de l’enfance, que ce soit dans son imaginaire, son partage et son insouciant bien-être. ” Nous sommes là pour satisfaire la demande tout en étant ouvert aux idées de la clientèle. Parmi les nombreuses animations proposées, toujours à domicile, on a l’anniversaire pour les 3 à 11 ans. Les thèmes sont variés, de la princesse aux pirates en passant par l’éternel Star Wars. Nous accompagnons cela avec des ateliers créatifs de bijoux, bracelets, sculpture ou porte-clés. C’est une prestation d’environ 2h30 avec douze enfants maximum pour un prix de 159 euros TTC. La création d’espace enfant pour les mariages par exemple existe également pour occuper les enfants durant 3 heures minimum”.

Les plus grands sont aussi de la partie et même les adultes trouveront leur compte. “Pour les 11 à 18 ans, on a le TEEN-CLUBING qui se veut une boum encadrée. Une animatrice prépare des cocktails et organise différents jeux, concours et danses. Pour les parents, on peut préparer ce qu’on appelle aux États-Unis le BABY-SHOWER : une fête post-natale mettant en valeur la maman. Cela se passe entre filles et l’on reçoit des cadeaux. C’est une pratique que vous pouvez voir dans de nombreuses comédies américaines. C’est traditionnel chez eux contrairement à nous”. La liste serait trop longue pour évoquer point par point les nombreux services concoctés par Chloé Michard et ses six animatrices. Même les professionnels peuvent y accéder pour des animations Halloween ou l’arbre de Noël. “J’ai toujours envie de trouver des nouvelles choses, je ne me repose pas sur ce qui est déjà fait. Je cherche entre autre beaucoup sur internet, je me documente et suis attentive aux idées”.

Une volonté de renouvellement qui se retrouve dans le travail avec les animatrices. “Je n’ai pas toutes les connaissances nécessaires pour animer. Les personnes que je recrute me permettent de m’éclairer et de me mettre à jour sur des points éventuels. Il n’y a pas de rapport hiérarchique, c’est une vraie collaboration qui s’est installée entre nous. D’ailleurs, je n’ai que des femmes actuellement mais je suis volontiers ouverte au recrutement d’hommes. Quant à moi, je m’occupe plus de la gestion au niveau des contrats, du personnel et de la partie administrative”.

Anim’Happy a beau être une jeune agence, la maturité qui s’en dégage par son énergie et sa rigueur sur le choix de ses programmes impressionne. C’est aussi sa grande disponibilité qui lui permet de se différencier. “On a des retours très positifs. Le fait que l’on vienne à domicile nous fait facilement gagner des points. Cela arrange énormément les parents parce qu’ils n’ont pas de déplacement à faire. De plus, je respecte leur demande et apporte de l’innovation dans les animations”. Autres avantages non négligeables, Chloé Michard ne paye non seulement pas de loyer mais habite également autour de trois écoles. Des atouts permettant une bonne mise en marche de la communication. “Nous avons mis en place le site, un compte Facebook, Instagram et Twitter”.

Cette jeune dirigeante ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et voudrait faire d’Anim’Happy une vraie franchise. “Je vais partir en voyage d’affaire à Genève, en Suisse. J’aimerais implanter une agence dans le nord et le sud de la France, puis dans le monde. En attendant de m’étendre, je souhaiterais pour l’avenir un salarié pour les bureaux à Clermont-Ferrand”. Une ambition logique pour quelqu’un qui a accompli ce qu’elle a voulu faire. “Je n’ai aucun regret, je travaille pour le plaisir. Je suis fière d’avoir crée ma société à mon âge. Je regrette seulement d’avoir mis du temps entre l’idée et la conception”. Un regret finalement bien maigre pour les enfants et les parents qui ont pu bénéficier des services d’Anim’Happy”. Sa jeunesse, son expérience et son envie ont permis d’offrir une vision personnelle de l’animation, rappelant que l’enfance ou l’avènement de la parentalité sont des moments de bonheur dont il faut savourer chaque instant.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !