webleads-tracker

Banque, Assurance, Prévoyance

Le groupe Apicil, une entreprise tournée vers le numérique et l’innovation

Le groupe Apicil, une entreprise tournée vers le numérique et l’innovation

Cinquième groupe de protection sociale en France, le Groupe Apicil est un groupe paritaire et mutualiste à but non lucratif, qui accompagne les entreprises et les particuliers en matière d’assurance Santé, Prévoyance, Epargne et Retraite. Le groupe lyonnais place la transformation digitale au cœur de ses préoccupations et comme un levier essentiel d’un développement de son offre de produits et services.


L’intimité client au cœur de la stratégie

Convaincu qu’une entreprise dans laquelle les collaborateurs sont en bonne santé est une entreprise dans laquelle la création de valeur est plus importante, APICIL se place comme partenaire de référence des entreprises au service de leurs performances sociales. Au-delà de cette conviction, l’intimité client a été placée au coeur du nouveau plan stratégique Défis 2020. Toute l’organisation du Groupe est focalisée sur cet objectif, les structures membres déployant une approche affinitaire de leurs marchés afin d’être au plus proche des besoins de leurs clients. Présent en région Rhône-Alpes et sur tout le territoire, le Groupe APICIL réalise un chiffre d’affaires (prévisionnel) de 2,4 Md€ pour la partie assurance de personne et de près d’1,5 Md€ pour la partie retraite complémentaire en 2016.

La force de l’entreprise du futur : l’alliance de l’humain et du numérique

« Je ne pense pas que l’on puisse donner une seule définition de l’entreprise du futur car chacune des entreprises est différente, son contexte de marché aussi. »  déclare Philippe Barret, directeur général du Groupe APICIL. Il précise « Croire par exemple que la digitalisation touche toutes les structures de manière uniforme est complètement faux, certains marchés seront plus impactés que d’autres. Il faut se méfier d’un effet de mode, y compris en matière de stratégie. Ça a été dit pendant le congrès, le jeunisme par exemple n’est pas le moyen unique de répondre aux questions de management. Je crois justement que l’entreprise du futur est celle qui aura le mieux adapté son organisation, son offre par une analyse très fine des attentes de son environnement et de ses clients. »

Le Groupe APICIL témoigne ainsi des opportunités qu’offre la transformation numérique dans le secteur de la santé : « Les possibilités de télémédecine donnent accès à des informations beaucoup plus rapidement. Les objets connectés révolutionnent la médecine grâce à l’analyse des données médicales du patient. Cela permet de recueillir des données sur les modes de vie et de conseiller au mieux les clients. ». Bien utilisé, le numérique ne doit cependant pas prendre le pas sur l’humain. Le Directeur général rassure « la complémentarité du numérique et de l’humain fera la force de l’entreprise du futur. »

« Entreprise du Futur » incarne le changement

Etant un groupe paritaire gouverné par ses clients, le Groupe APICIL est par essence très impliqué dans l’écosystème entrepreneurial. Pour Philippe Barret « La question de la transformation digitale concerne nos clients, impacte leur business model, leur mode de management. Nous ne pouvons pas rester étrangers à ce mouvement de fond. Nous sommes là pour assurer la protection sociale de ces structures et il nous faut adapter nos réponses aux évolutions, voire, les anticiper. C’est la raison pour laquelle participer à ce réseau est important pour nous. »

Cette révolution digitale concerne aussi le Groupe de protection sociale dans la manière de concevoir ses produits, d’interagir avec ses clients, la mise en œuvre récente d’un compte Twitter dédié à la relation client en est un bon exemple. Philippe Barret nous confie : « c’est un véritable bol d’air frais. Entreprise du Futur a permis de nous sortir du quotidien, de découvrir des intervenants expérimentés et compétents et d’être informé sur les nouvelles tendances du numérique. » Qualifié d’événement optimiste, Entreprise du Futur incarne le changement. C’est un événement « dynamique véhiculant des messages positifs liés au numérique. C’est aussi un moyen pour nous de sensibiliser des entreprises sur les sujets de la santé au travail, de la performance sociale » complète Philippe Barret.

Lors du Congrès, Joël de Rosnay déclarait qu’en 2030 le chef d’entreprise qui dira « mon entreprise» aura disparu. C’est une conviction que partage le Directeur Général : « l’intelligence est collaborative, horizontale et participative. Pour élaborer notre nouveau plan stratégique Défis 2020, nous avons ainsi fait appel à plus de cent managers et collaborateurs impliqués dans différents groupes de travail. Ce sont eux les plus proches du terrain, en outre, l’autonomie, la liberté d’agir sont une des clés de l’engagement. C’est aussi pour moi un des messages forts de ce Congrès ! »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !