webleads-tracker

BTP, construction, immobilier

ARCHIDISTEC ou l’union atypique mais ingénieuse de l’architecture et de l’ingénierie.

ARCHIDISTEC ou l’union atypique mais ingénieuse de l’architecture et de l’ingénierie.

Il aura suffi de LA bonne rencontre professionnelle en mars 2014 pour que naisse Archidistec dans le Puy-de-Dôme. Patrice Chausse et Vincent Dayras, un spécialiste de l’ingénierie du bâtiment et un architecte brillant, montent le premier groupement pluridisciplinaire auvergnat qui répond totalité aux demandes des maîtres d’ouvrage en matière de maîtrise d’œuvre.


D’un côté, il y a Patrice Chausse, gérant de la société de maîtrise d’œuvre Distec depuis maintenant 14 ans. Il a l’entrepreneuriat dans le sang : « La première année, j’ai passé un long moment à me faire connaître et reconnaître, et à regarder le téléphone en espérant qu’il sonne. Mais quand je constate où l’on en est arrivé aujourd’hui, je ne regrette absolument rien. Il y a des gens qui sont fait pour entreprendre et j’en fais partie. Je ne compte plus mes heures, mais quoi de plus réjouissant de voir que je suis toujours debout après 14 ans ! ». De cours du soir en formation spécifiques bâtiment, il s’est fait tout seul. « Du porte-à-porte, des boulots de commercial, et puis début 1989 ma rencontre avec le métier de direction technique dans la grande distribution, qui m’a conduit à ce que je suis devenu. Aujourd’hui, je suis en cours de Validation des Acquis de l’Expérience pour obtenir un Master 2 Management PME-PMI. »

De l’autre, il y a Vincent Dayras, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand avec les félicitations du jury, il pratique le fitness et la danse, art qu’il se plaît à photographier. D’ailleurs, selon lui, l’architecture relève autant du savoir-faire technique que de l’Art. « Le métier d’architecte est un peu ingrat, mais tellement passionnant. Chaque projet est un défi pour créer, inventer et réaliser l’objet architectural. Ce qui est captivant, c’est de penser le rêve d’un client, le modeler, et le voir enfin sortir de terre. » Et pourquoi ne pas s’être installé à son compte plus tôt ? La réponse fuse, sans équivoque : « plusieurs copains de promo s’y sont essayés et se sont cassés les dents. Ils leur manquent des compétences autres que celles que l’on peut nous enseigner à l’école. On ne nous apprend pas à être pluridisciplinaire, ni chef d’entreprise ». Après plus de 10 ans de salariat formateur, Vincent rencontre Patrice au carrefour d’une mission professionnelle.

Une fois la rencontre effectuée en mars 2014, la volonté de s’associer est certes là, mais commence alors la longue épopée des démarches administratives. « C’est le parcours du combattant en France pour devenir créateur d’entreprise ! » lancent les deux hommes en cœur. Ils reconnaissent néanmoins l’aide précieuse de la Chambre de Commerce et d’Industrie, celle de Clermont Agglo Initiatives et l’A2S Pôle Emploi. Après des mois d’attente de courriers, d’allers-retours dans les instances adéquates, ça y est. Enfin. Archidistec est là. Le fait d’intégrer le nom de Distec dans cette nouvelle activité est clairement assumée : « Aujourd’hui, nous pensons qu’il faut être une équipe pluridisciplinaire pour tirer son épingle du jeu. C’est ce que nous croyons et ce que nous continuerons de croire. ArchiDistec conçoit vos projets et vous accompagne tout au long de sa réalisation en étroite collaboration avec Distec, pour la maîtrise d’œuvre et l’ingénierie du bâtiment. Nous réalisons des projets de toutes tailles et de toutes thématiques ; de la maison individuelle aux bâtiments publics, en passant par les centres commerciaux, et les nombreux dossiers de mise en conformité (accessibilité et incendie). »

Ce groupement atypique Archidistec/Distec est encore incompris par la profession et fait grincer des dents ! Mais malgré le scepticisme de certains, le fait est que les premiers mois d’exploitation sont une réussite. Et cela tient « aux clients récurrents, qui continuent de travailler avec nous et qui croient en notre groupement. » Le nom de ces clients ? Ils les tairont tous deux, mais avouent quand même qu’ils réalisent entre autres des centres commerciaux pour de grandes enseignes de distribution, ainsi que de nombreuses agences bancaires.

Pour faire connaître cette association de compétences aux nouveaux clients, ils ont employé les grands moyens : plaquettes de communication design réalisées par un artiste-graphiste clermontois, création en cours d’un nouveau site Internet, ils participent même à des Salons Professionnels, comme par exemple le Forum des Entreprises ASM en Mêlées. Pour parfaire le tout, M. Chausse et M. Dayras envisagent même d’embaucher au cours de l’année 2015.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !