webleads-tracker

Commerce

Astérix et Obélix | Le tournage prolongé à cause de la météo

Astérix et Obélix | Le tournage prolongé à cause de la météo
Crédit photo : Auvergne Destination

Le tournage du prochain film de Guillaume Canet, Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu, qui devait se dérouler du 6 au 21 mai au Sancy, a été retardé de plusieurs jours à cause d’une météo peu clémente. L’équipe du film reste donc en Auvergne jusqu’au 5 juin.


Circulation modifiée et stationnement limité

Durant la durée du tournage, certains accès du plateau du Guéry sont limités : le parking du Col de Guéry est désormais réservé à l’équipe du film. Entre ce parking et l’auberge du lac de Guéry, le stationnement est autorisé du côté du lac uniquement, interdit côté montagne. Sur la D983 côté Mont-Dore, avant l’auberge du lac de Guéry, le stationnement est interdit, des deux côtés de la chaussée.

Depuis Orcival, Le Mont-Dore et Rochefort-Montagne, les axes routiers restent ouverts. La D983 entre Randanne et Le Guéry (par le lac de Servières) est interdite à la circulation pour cause d’affaissement. 

Tournage d’une scène phare sur le plateau du Guéry

A l’origine, certaines scènes du film devaient être tournées en Chine mais face au contexte actuel, l’équipe a dû choisir un autre lieu moins éloigné. Jusqu’au 5 juin, le plateau du Guéry va servir de décor à plusieurs scènes du film et notamment à une bataille entre Chinois, Romains et Gaulois. En tout plus de 400 figurants participent au tournage, ainsi qu’une centaine de techniciens, maquilleurs, costumiers, cascadeurs, cadreurs et membres de l’équipe technique.

En décalant les dates du tournage, les équipes de productions ont perdu environ 20% des figurants sélectionnés en mars dernier pour jouer dans le film.

Une chance pour l’économie locale

Ce tournage est une véritable aubaine pour les professionnels de l’hôtellerie-restauration du Mont-Dore et de la Bourboule qui vont héberger pendant toute la durée du tournage les quelques 600 techniciens, membres de la production, figurants et acteurs. Privées de leurs curistes en raison de la fermeture des thermes, ce tournage apparaît comme un redémarrage de l’économie locale.

En plus des hôteliers-restaurateurs, d’autres acteurs vont également profiter de ces retombées économiques. Des autocaristes assurent par exemple le service de navettes pour l’équipe du film entre l’hôtel et le lieu de tournage, une blanchisserie est en charge du nettoyage des costumes et des techniciens du film louent des vélos électriques pour circuler entre les différents lieux de tournage. La production du film a également tenu à engager le plus possible d’intermittents du spectacle de la région.

Ce tournage est donc une très bonne nouvelle pour la promotion du Sancy : cette superproduction, au budget avoisinant les 65 millions d’euros et dont la sortie est prévue pour le second trimestre 2022, entraînera des retombées extrêmement positives pour les acteurs économiques locaux tout en attirant d’autres potentiels réalisateurs pour de futurs tournages.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !