webleads-tracker

A la Une

Attractivité | Lyon en tête du Baromètre Arthur Loyd

Attractivité | Lyon en tête du Baromètre Arthur Loyd

Indétrônable, Lyon arrive en tête du classement 2020 de l’attractivité des très grandes métropoles françaises, publié par le cabinet Arthur Loyd. Pour la 4ème année consécutive, la ville lumière brille pour sa capacité à accueillir les entreprises, faciliter les transports et proposer une richesse d’aménités culturelles et de formations dans l’enseignement supérieur sans égale.


En plein boom démographique, la capitale des Gaules est un véritable moteur de l’économie française : en 10 ans, elle a créé 125 768 emplois. Sa vitalité s’observe aussi par l’activité des startups : Lyon est la métropole régionale qui enregistre le plus grand nombre de levées en fonds en 2019.

Face au choc inédit infligé par la crise de la Covid-19 sur l’économie française, Lyon tire son épingle du jeu : le département du Rhône est l’un des moins touchés de France en termes de destructions d’emploi : -2,8 %, une fourchette « dans le vert » au vu de la moyenne nationale (-3,4 %).

Ses atouts intangibles1er marché des régions pour l’immobilier tertiaire parmi ses rivales, la mieux desservie par les infrastructures de transports et métropole offrant une richesse d’aménités culturelles et de formations dans l’enseignement supérieur sans égal. Elle reprend la 1ère place à Toulouse pour la thématique de la Connectivité et de l’Innovation. Elle est par exemple la mieux couverte en Très Haut Débit.

Lyon croît plus vite que Paris. Elle est la grande métropole dont la population a le plus augmenté en 20 ans, avec près de 390 000 habitants supplémentaires. La ville de Lyon, quant à elle, a vu sa population augmenter de 36 300 habitants depuis 10 ans, quand Paris, en pleine hémorragie démographie, en a perdu 46 600 sur la même période.

Lyon continue en revanche de perdre des places pour les items de qualité de vie. Le coût du logement y a fortement augmenté, la rendant métropole la plus chère de sa catégorie après Nice. Parmi ses concurrentes, elle est également celle dont la qualité de l’air est la moins bonne.

« Lyon incarne parfaitement l’essor économique des grandes capitales régionales. Sur les 20 dernières années, elle a su attirer les populations et notamment celles diplômées, a massivement investi dans des infrastructures, s’est transformée et tertiarisée. Aujourd’hui, on voit que cette recette est efficace pour faire rempart à la crise : le département du Rhône est l’un des moins touchés de France quant aux destructions d’emplois. La ville lumière dispose de tous les atouts pour capter la croissance future, et constituer demain le fer de lance de la reprise économique. » conclut Cevan Torossian.

 

 



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !