webleads-tracker

Psycho, Social, Bien-être

Audiens Maison Finet : « L’essentiel, c’est le confort auditif de la personne »

Audiens Maison Finet : « L’essentiel, c’est le confort auditif de la personne »

A l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition (JNA), qui s’est tenu à Paris le 10 mars, Audiens Maison Finet revient sur l’importance du dépistage auditif. Armée des toutes dernières technologies en matière d’audition, l’équipe propose également des dépistages gratuits et sans engagement.


Etre à l’écoute des individus

Nicolas Denèque et Lionel Dujol, cofondateurs de la société AUDIENS Maison Finet, annoncent : « La perte d’audition peut atteindre tous les âges. Il est essentiel de sensibiliser le public sur l’importance du dépistage auditif. Chez nous, il est gratuit et sans engagement. » Lors de ce premier entretien, l’équipe met sa bonne humeur et son écoute au service de l’individu. « Nous prenons le temps de discuter avec chaque personne. Connaître les différentes personnalités, leur environnement social et sonore, permet de proposer la solution la plus adaptée. »

Lire aussi : Audiens Maison Finet révolutionne le monde de l’audition

« L’appareillage auditif n’est pas réservé exclusivement aux personnes sourdes et malentendantes. Dès qu’une gêne se fait sentir, il faut se faire dépister. » Grâce aux nouvelles technologies d’appareillage, les clients peuvent s’équiper chez Audiens Maison Finet dès 20 à 30 % de perte auditive. Les gênes d’audition peuvent être causées par un environnement de travail bruyant, lors de réunions ou dans un open space par exemple. Il faut donc réagir vite. « Le problème, c’est que plus on tarde à s’équiper, plus le cerveau va souffrir du manque de stimulation. »

La perte auditive survient peu à peu et sans brusquerie. Ce qui la rend d’autant plus difficile à repérer. Les deux entrepreneurs constatent : « 90 % des clients qui viennent s’équiper chez nous ont été poussés par leurs proches. Souvent, ils rejettent la faute sur les autres, affirment que les gens n’articulent pas, que les films sont mal doublés, etc. C’est ce qu’on appelle un déni acoustique. »

Des appareils auditifs innovants et discrets

Loin du cliché de la prothèse encombrante et peu esthétique, les nouvelles technologies d’appareillage auditif sont plus discrètes, plus esthétiques et s’adaptent complètement à chaque problème d’audition. Cependant, l’esthétique ne doit pas prendre le pas sur les nécessités du patient. « On ne peut pas porter des chaussures en taille 38 si l’on chausse du 44, même si c’est plus joli et discret ! L’essentiel, c’est le confort auditif de la personne. Nous pouvons toujours faire des compromis, mais il faut privilégier le confort auditif de chacun et anticiper la rééducation sur plusieurs années. » Nicolas Dénèque et Lionel Dujol sont toujours à l’affût des technologies récentes dans le monde de l’audition. Grâce à un partenariat avec certains fabricants, le duo peut acquérir les derniers produits, en avant première.

Outre l’aspect esthétique, le tandem d’Audiens mise sur les réels besoins des individus. « Un bon appareillage, ce n’est pas tant l’appareil en lui même. C’est surtout comment la personne va le régler. Par exemple : si le client aime écouter du rock, il va miser sur la puissance du son. A l’inverse, un mordu de classique n’aura pas les mêmes attentes. » C’est donc un suivi sur-mesure que propose Audiens Maison Finet, qui met un point d’honneur à tisser un vrai lien social avec ses clients, afin de trouver la bonne solution à tout problème d’audition.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !