webleads-tracker

Industrie

Auvergne-Rhône-Alpes obtient le label Fabcity

Auvergne-Rhône-Alpes obtient le label Fabcity
Crédit photo : Michel PERES – Région Auvergne-Rhône-Alpes

Cocorico ! Auvergne-Rhône-Alpes est la seule région française à recevoir le label Fabcity cette année. La bonne nouvelle a été annoncée mi-juillet. Retour sur les atouts de la région qui ont fait pencher la balance.


Auvergne-Rhône-Alpes est la seule région française en 2018 à décrocher le label “FabCity”. Elle rejoint 10 autres territoires provenant des quatre coins du monde : Belo Horizonte et Sorocaba (Brésil), Kamakura (Japon), Puebla et Mexico City (Mexique), Velsen (Pays-Bas), Séoul (Corée du Sud), Zagreb (Croatie) et Oakland (USA).

De nombreux atouts

Première région industrielle de France, Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie d’un écosystème de plus de 50 lieux de “fabrication numérique” : les Fablab. (chiffres Région)

Avec l’objectif de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes la “Silicon Vallée européenne”, la Région a créé un Campus Région. Un lieu de formations et d’échanges privilégiés pour les acteurs de la filière numérique et de l’industrie du futur qui a ouvert ses portes en septembre 2017 à Lyon Confluence.  Son déménagement est fixé pour 2020 sur le site de l’ancien siège de la Région à Charbonnières-les-Bains où le Campus devrait accueillir plus de 3000 étudiants.

Le label Fabcity récompense et encourage les initiatives de la Région pour contribuer au développement d’une industrie plus forte et connectée.

Le mouvement Fab City est un projet mondial qui vise à développer des villes ou territoires durables et autonomes en repensant leur modèle : « produire localement ce qui est consommé en se basant sur toutes les technologies des Fab Labs ». Le concept de Fab City s’est depuis étendu au sein d’un réseau international composé d’une vingtaine de membres labellisés : des villes, dont 3 en France (Toulouse, Paris et Brest), des régions, voire des pays comme le Bhoutan. Il invite à repenser l’impact de la fabrication numérique pour relocaliser la production industrielle, alimentaire et énergétique sur le territoire urbain, notamment grâce au principe de l’économie circulaire et à des méthodes telles que l’impression 3D ou la découpe laser. Source : auvergnerhonealpes.fr

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !