webleads-tracker

Auvergne - Rhône-Alpes

Beampulse place le marketing client au centre du e-commerce

Beampulse place le marketing client au centre du e-commerce
Bizzzday 2014 – Les nouveaux parcours client – Mulhouse – © Michel Caumes www.photo-graphisme.fr

Une des spécificités du e-commerce est qu’il limite la relation directe avec l’acheteur et propose peu de retour sur l’expérience utilisateur d’une boutique en ligne. Par les outils qu’elle propose, la société Beampulse remet le commerçant au centre d’une démarche marketing, en offrant des retours ciblés et précis sur les comportements de ses clients. Présentation avec Adrien De Turckheim, un des trois fondateurs de l’entreprise.


La société Beampulse a été créée en 2012 par trois associés, pour commercialiser une offre de marketing comportemental développée par l’Université de Haute Alsace à Mulhouse. Après des études en école de commerce à l’ESCP Paris, puis une dizaine d’années de marketing en grande distribution et dans le e-commerce, Adrien De Turkheim a tout de suite voulu se lancer dans cette aventure entrepreneuriale.

Notre solution se distingue par sa simplicité

« J’ai rencontré les chercheurs de l’Université qui avaient développé le prototype juste après la phase de bêta-test. J’ai immédiatement décelé le potentiel important offert par ce nouveau concept : Beampulse met de l’humain dans le web, un peu comme si un vendeur pouvait être présent dans la boutique en ligne pour observer le comportement des utilisateurs et réagir en fonction. Le tout de manière non intrusive et totalement anonyme. Par rapport à d’autres outils d’analyse de trafic, notre solution se distingue par sa simplicité. D’abord son installation nécessite moins de 5 mn, il suffit d’ajouter une seule ligne de code dans le site. Ensuite, son utilisation est très intuitive et ne nécessite aucune connaissance technique. »

Des outils qui permettent une analyse fine et segmentée en fonction des objectifs de vente

50% des personnes qui entrent dans une boutique physique repartent en ayant effectué un achat. Dans le e-commerce, ce taux de conversion chute entre 2 et 3%. Deux raisons essentielles à cela : sur le web le consommateur peut zapper d’un clic pour arriver dans une boutique concurrente. Il ne bénéficie pas d’une interaction humaine avec un vendeur qui pourrait le conseiller en fonction de ses besoins ou de son profil.

« Nous proposons principalement 4 outils à nos clients. Les cartes de chaleur et les enregistrements de session permettent de visualiser précisément le comportement utilisateur pendant la visite, ses points d’attention ou de blocage. Cela permet, comme dans une boutique physique, de réaménager la vitrine ou l’agencement du magasin suite à l’observation des réactions des clients. Pour aller plus loin, l’outil A/B Testing offre la possibilité de tester facilement deux versions différentes d’une page ou du site et d’analyser en retour les variations de comportement. Enfin, le marketing en temps réel propose des interactions avec les visiteurs en fonction de profils définis à l’avance, de manière très segmentée. »

Remettre le commerçant au centre du e-commerce

La société, qui emploie désormais 15 collaborateurs, développe également des sessions de formation, d’audit et d’accompagnement pour les e-commerçants désireux d’augmenter leurs taux de conversion. Actuellement, des acteurs importants du commerce en ligne lui ont fait confiance et la stratégie marketing de l’entreprise reste peu agressive, essentiellement basée sur le bouche à oreille. Elle s’appuie sur la démonstration de la qualité du produit dans des salons, ainsi que sur le soin apporté au site, tant dans la forme que sur les contenus proposés.

« Notre vocation est d’aider nos clients à passer du e-commerce, qui consisterait juste à ouvrir une boutique en ligne, à une véritable stratégie orientée e-business, à savoir réfléchir à l’ensemble du processus de vente par internet, comme on le fait pour une boutique physique, en interaction étroite avec le comportement du client. Nos clients apprécient en général cette démarche, car elle les place au centre de leur politique commerciale. La simplicité de l’outil facilite le partage d’information et la définition d’une stratégie commune, sans forcément avoir besoin de s’entourer des services de spécialistes du web. »

Pour découvrir Beampulse, cliquez ici !

banniere-e-commerce



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !