webleads-tracker

Artisanat & services

Best’Oil 63 entretient et répare les autos à domicile

Best’Oil 63 entretient et répare les autos à domicile
Yannick Cottencin, créateur et dirigeant de Best’Oil 63.

Quel automobiliste n’a pas rêvé d’un garagiste disponible, à la porte du domicile ou de son travail ? Mécanicien d’expérience, Yannick Cottencin a décidé de proposer son propre garage mobile aux particuliers et professionnels en juillet 2013. C’est ainsi que l’aventure Best’Oil 63 commence…


Au volant de son Renault master logoté Best’Oil (réseau national de mécanique à domicile), son coffre est LA véritable caverne d’Ali Baba du garagiste. A la tête d’une EURL depuis 8 mois, Yannick s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale. « Je n’avais pas de perspective d’évolution au sein de Régional, la compagnie régionale d’Air France devenue Hop!, où j’ai travaillé 14 ans comme mécanicien à l’atelier roues et contrôleur non destructif, à la recherche de défauts et fissures. J’avais envie de travailler seul, de voler de mes propres ailes, d’être chef de moi-même. » Forte aspiration à la liberté d’entreprendre.

Une prise d’envol loin d’être évidente. « Dès le début, la difficulté est de trouver des clients. Avec le bouche-à-oreille, l’appui du réseau, la qualité du travail et les prix proposés, je commence à être connu et ça se passe de mieux en mieux. » Après une réflexion mûrie tout au long du premier semestre 2013 et malgré un dossier retoqué à France Initiative, le mécanicien d’expérience ne se démonte pas. Avec l’aide de Best’Oil auquel il cotise mensuellement, il monte le business plan, met en place la logistique et crée un site Internet tout en bénéficiant de prestations commerciales pour lancer son activité de mécanicien nomade qui entretient et répare votre automobile à domicile. Vidange, pneus, freins, amortisseurs, échappement, nettoyage… Sa gamme de services est disponible à votre porte. Ses concurrents ? Si certains se disputent les prestations de montage des pneus, ils sont moins nombreux à disposer de cet éventail de services.

Implanté à Billom, son activité rayonne en théorie sur 30 kms alentours. Mais en bon commerçant, il sait s’adapter à des situations exceptionnelles. Il vient par exemple de nettoyer 10 véhicules d’un concessionnaire auto à Pontgibaud. Néanmoins, ses clients sont d’abord des particuliers, même si les professionnels montrent de plus en plus leur intérêt. Après bientôt un an d’activité, le bilan est forcément mitigé. « Je le savais depuis le début, je n’ai pas de regret. Mon activité fait son chemin, les clients sont intéressés, je pense que ça va se développer ».

Sans accompagnement autre que Best’Oil, réseau dégoté sur Internet et rencontré à Dijon, la démarche créative de Yannick Cottencin n’en a que plus de valeur. Sans modèle ni même entouré d’exemples entrepreneuriaux, il envisage bien d’investir demain dans de l’outillage spécifique pour étoffer son spectre de services. Un entrepreneur qui en veut, se met à votre service et travaille bien. J’ai essayé, je l’ai adopté. Pourquoi pas vous ?

Jean Seppak



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !