webleads-tracker

Tourisme, restauration

Bilan de la saison d’hiver 2014 : La météo premier facteur de succès de la saison

Bilan de la saison d’hiver 2014 : La météo premier facteur de succès de la saison

Après une année 2013 en demi-teinte, le niveau de confiance des professionnels auvergnats avant l’hiver était plutôt bas. Au final, les résultats de la saison sont meilleurs que ceux attendus et le taux de satisfaction des professionnels est de 48 % pour l’ensemble de l’Auvergne et atteint 62 % sur les périmètres à neige.


Source : Enquête téléphonique réalisée par Novamétrie pour le compte du CRDTA du 17 au 20 mars 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 300 professionnels du tourisme et de 100 acteurs de l’activité économique (hors tourisme) impactés par la fréquentation touristique (commerces de proximité, boulangeries, superettes, services…).

1 professionnel sur 2 satisfait de la saison hiver

Un tiers des satisfaits pointent les bonnes conditions météo comme facteur de succès. 10 % notent également des opérations de promotions marketing ou commerciales ainsi que le bénéfice de l’amélioration de l’image touristique de l’Auvergne.

Un quart des mécontents évoquent la crise économique et la baisse de pouvoir d’achat des clients.

L’activité touristique d’hiver en Auvergne ne se concentre pas exclusivement sur les stations de ski et les vacances scolaires. En effet, 30 % des professionnels hors périmètre à neige sont autant satisfaits de leur niveau d’activité quelle que soit la période.

L’impact de la saisonnalité sur le chiffre d’affaires est encore moins marqué pour les chambres d’hôtes, les sites de visite et les restaurants.

La période des vacances d’hiver reste, d’un point de vue économique, la plus satisfaisante pour les acteurs des stations et représente plus de 50% de l’activité de l’ensemble de la saison.

Les vacances de Noël sont en léger retrait par rapport à l’an dernier.

Une fréquentation française et étrangère stable

En Auvergne, plus de 50 % des prestataires touristiques sont ouverts pendant la saison d’hiver.

La fréquentation touristique de l’hiver est jugée globalement stable par 42 % des acteurs et particulièrement pour les propriétaires de meublés (68 %). Les villages de vacances et les hébergements collectifs sont les grands gagnants de l’hiver.

Grâce à des conditions d’enneigement optimales, les acteurs des stations enregistrent de bons résultats. Plus d’un quart affiche une fréquentation en hausse par rapport à l’hiver dernier. Pour mémoire, l’hiver 2013 était jugé comme la meilleure des 5 dernières saisons par 40% des professionnels des périmètres à neige.

Les acteurs hors stations sont davantage touchés par une baisse d’activité. 39 % déclare une fréquentation en diminution par rapport à l’hiver dernier.

La clientèle française se compose d’une clientèle de proximité et de franciliens, mais aussi de clients du nord-ouest. On retrouve ainsi au premier rang la région Ile-de-France, suivie par ordre d’importance de l’Auvergne, de la Bretagne et de Rhône-Alpes. Les professionnels auvergnats pointent les régions Rhône-Alpes et Bretagne en forte hausse et PACA en recul.

La clientèle étrangère représente 13 % de la fréquentation en moyenne, mais seulement 5% dans les stations. Les clients étrangers les plus présents sont originaires du Royaume-Uni, de Belgique et des Pays-Bas, mais aussi d’Allemagne. D’après les témoignages„ le marché Belge est en progression, alors que le Royaume-Uni est en léger retrait cet hiver.

Des économies à tout prix

A l’instar des années précédentes, la clientèle touristique réserve de plus en plus ultra dernière minute, tout en recherchant des promotions. Ce phénomène est autant marqué pour les clientèles affaires et d’agrément. Les clients réservent de plus en plus en direct et par Internet.

Face à la crise, tarif devient plus important que par le passé. La clientèle ne veut toutefois pas se priver de vacances mais procède à des arbitrages budgétaires, notamment pour les dépenses annexes.

Le fort impact du tourisme dans le tissu économique

Le tourisme impacte l’ensemble du tissu économique du territoire, dont les commerces de proximité, les boulangeries, les superettes, les services. Le taux de satisfaction de ces professionnels, impactés par la fréquentation touristique, atteint cet hiver 57 %, soit 9 points de plus que les acteurs du tourisme.

La part de la clientèle touristique dans leur activité représente en moyenne 12 %. Ces professionnels confirment les témoignages des acteurs du tourisme en faisant état d’une fréquentation touristique stable.

Selon eux, la clientèle touristique consomme un peu moins que la clientèle locale, mais leur panier moyen diminue moins que celui des locaux.

 

 

 



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !