webleads-tracker

Finance

Bpifrance lance un prêt sans garantie destiné aux TPE et PME du tourisme avec le soutien de la Banque des Territoires

Bpifrance lance un prêt sans garantie destiné aux TPE et PME du tourisme avec le soutien de la Banque des Territoires
Soutien aux activités touristiques et aux entreprises qui les font vivre

Anne Guérin, directrice exécutive en charge du Financement et du Réseau de Bpifrance, et Antoine Troesch, directeur de l’Investissement de la Banque des Territoires, annoncent la mise en place du Prêt Tourisme, consolidant ainsi leur partenariat historique au titre de leurs missions d’intérêt économique général.


Le Prêt Tourisme s’adresse à l’ensemble des TPE et PME françaises exerçant leur activité depuis plus de trois ans et contribuant à l’attractivité touristique de tous les territoires de métropole et d’Outre-mer. Il couvre les activités touristiques sous toutes leurs formes et notamment l’hébergement, la restauration, la remise en forme, le voyage, y compris les transports touristiques, l’organisation d’évènements professionnels et sportifs, la culture, les loisirs, ainsi que le tourisme social, etc.

D’un montant compris entre 30 000 euros et 1 million d’euros, sur une durée de 10 ans maximum, le Prêt Tourisme bénéficie d’un différé de remboursement en capital de six à vingt-quatre mois, en fonction de la maturité du projet, et d’un taux privilégié grâce à la garantie apportée par la Banque des Territoires.

Le Prêt Tourisme finance tout autant l’extension, la modernisation, la mise aux normes et la transformation notamment numérique des activités traditionnelles du secteur, que l’émergence d’activités nouvelles, favorisant notamment le tourisme écoresponsable.

« L’accompagnement de la filière Tourisme est un métier historique de Bpifrance. Cette filière constitue un des piliers de l’économie française dans les territoires et participe grandement à leur attractivité. » déclare Anne Guérin, directrice exécutive de Bpifrance.

Ce prêt, distribué par Bpifrance, n’est assorti d’aucune garantie sur les actifs de l’entreprise, ni caution personnelle du dirigeant. Il intervient en co- financement d’un crédit bancaire ou participatif ou d’une levée de fonds d’un montant au moins équivalent.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !