webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Brigitte Mounier : la formatrice des « hommes à tout faire » !

Brigitte Mounier : la formatrice des « hommes à tout faire » !

Technicien multi-maintenance. Brigitte Mounier a choisi de s’épanouir dans les métiers du bâtiment. Mieux, elle a décidé de créer, à Thiers, formations et conseils, son entreprise de formations qualifiantes et de sécurité dans les secteurs du bâtiment et de l’entretien. Retour sur ce parcours atypique.


« J’ai découvert le bâtiment à 20 ans. J’ai tout de suite aimé ce domaine. J’ai aimé travailler la matière, l’ambiance, la fraternité qui existe entre les salariés et cet esprit d’équipeMais avant tout j’aime embellir l’habitat des gens et qu’ils se sentent bien après mon passage.» Brigitte Mounier n’exprime pas la passion pour son métier à demi-mot. Après 13 ans passés dans la menuiserie, cette quadra a ensuite obtenu un diplôme d’agent multi-maintenance immobilière. « Cette expérience m’a permis d’apprendre l’électricité, la plomberie, le plâtre… Ainsi, j’ai pu travailler en tant “qu’homme à tout faire” en hôtellerie-restauration quatre étoiles ainsi qu’au sein d’un foyer de jeunes travailleurs. Celui ou celle que l’on appelle l’homme à tout faire est un véritable technicien. Bien sûr, il y a le côté manuel. Mais c’est avant tout un métier de technicien. On n’installe pas, on ne répare pas dans un établissement recevant du public comme à la maison. Il faut connaître la réglementation, les normes d’installation. Mes différents employeurs m’ont fait confiance. J’avais, sous l’autorité du chef d’établissement  la responsabilité de la maintenance. La maintenance immobilière est très vaste, un jour vous serez sur du dépannage électrique, un autre sur de la plomberie. Il y a aussi les travaux d’entretien et d’embellissement : cloisonner une pièce, tapisser, peindre, refaire les sols… Dans une petite structure, il y a aussi la tonte des pelouses, la taille des haies. Et comme il faut vraiment être multi-tâche, vous pouvez aussi à avoir à donner un coup de main aux personnels d’entretien en passant la mono brosse ou l’aspirateur !

A 40 ans, Brigitte Mounier se retrouve au chômage, mais elle ne reste pas longtemps au bord de la route. L’envie de rebondir vissée au corps, elle commence par accepter de réaliser des vacations (sous-traitance) auprès d’organismes de formation en maintenance. Ainsi, elle  a pu transmettre son expérience acquise dans les métiers de la maintenance immobilière. De fil en aiguille, ses employeurs lui demandent de travailler plus. Brigitte Mounier créée alors son organisme : Formations et Conseils. « Lorsque j’ai commencé mon activité j’ai pris appui sur le GCE Auvergne. Je voulais faire des rencontres et surtout me rassurer car j’avais un peu peur de passer ce pas. » Cette pétillante quadra décide de s’installer près de son domicile à Thiers où elle bénéficie de beaucoup d’espaces pour organiser ses ateliers de formations.

Brigitte Mounier propose ses formations en maintenance des bâtiments et entretien. Nettoyage de locaux, prévention des risques, habilitation électrique, travaux en hauteur (montage et démontage d’échafaudage de façade), sauveteur secouriste du travail, entretien d’espaces verts… « Je dispense également une formation « gestes et postures » avec un procédé innovant et breveté : l’alarme de posture inadaptée (API). Je vends un appareil qu’il faut accrocher dans le dos du technicien et qui bipe à partir du moment où il ne fait pas le bon mouvement. Je suis la seule sur la région Auvergne à proposer ce genre de chose, parce que je me suis aperçue qu’après avoir réalisé cette formation, les salariés ne mettent pas forcément en application les bonnes postures. »

Brigitte Mounier délivre également le Certificat de qualification professionnelle (CQP) pour le métier d’agent de maintenance immobilière qui a pour but d’apprendre à de futurs agents l’électricité, la plomberie, la pose de papiers peints, les peintures et revêtements de sols. « Je suis actuellement en cours de certification pour faire passer le titre de niveau 5 d’agent hygiène et propreté, la préparation à ce titre commencera dès septembre Des places sont encore disponibles.»

Les sessions inter ou intra-entreprise s’adressent aux professionnels des entreprises, des administrations, au secteur de l’hébergement de la région Auvergne. Les formations sont dispensées soit en continue, soit en discontinue. « Je suis également à même de créer une formation en fonction de la demande. Je m’adapte aux besoins de l’entreprise en fonction de son calendrier et de ses obligations. J’ai été amenée, par exemple, à travailler pour des chantiers d’insertion. J’ai dû m’adapter en formant des personnes dont le bâtiment ne fait pas partie de leur métier ni de leurs qualifications. 

Les gens ont souvent des a priori sur le métier de la maintenance : on pense que les personnes ne sont pas qualifiées alors qu’aujourd’hui on se dirige de plus en plus vers des formations qualifiantes car elles peuvent s’inscrire dans une démarche qualité. C’est un métier à part entière. Un métier technique qui demande une maîtrise des appareillages, de lecture de plans, de schémas, etc. Dans toutes mes formations, j’essaie de faire prendre conscience aux stagiaires qu’il faut avoir de bonnes connaissances théoriques pour devenir un vrai technicien, ne pas être seulement qu’un agent ou un exécutant, et qu’il faut être force de proposition auprès de sa direction. »

Fière de son parcours, Brigitte Mounier ne reviendrait pour rien au monde en arrière même si son entreprise lui demande un fort investissement personnel. « Mes journées de 14 heures ne me suffisent pas ! ». Des projets, elle en a plein la tête : « avoir des locaux encore plus grands afin d’obtenir le titre niveau 5 d’agent multi-maintenance immobilière, avoir un vrai plateau technique pour travailler sur de la maintenance immobilière mais aussi créer de l’emploi notamment en embauchant à temps complet la personne qui m’assiste actuellement. »



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !