webleads-tracker

Finance

Caisse d’Epargne Rhône-Alpes : l’embellie 2017

Caisse d’Epargne Rhône-Alpes : l’embellie 2017

Malgré un contexte de plus en plus concurrentiel, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes semble avoir tiré son épingle du jeu. Et pour cause, l’établissement présente de bons résultats commerciaux et financiers. Un cap maintenu avec un nouveau plan stratégique 2018-2020 à l’appui. Explications.


Un bilan 2017 plus qu’encourageant

C’est un bilan 2017 très positif que dresse la Caisse d’Epargne Rhône Alpes. Ses encours de crédits ont progressé de 2,8 % pour atteindre 22,7 milliards d’euros en fin d’année.

Avec plus de 5,4 milliards d’euros de nouveaux crédits engagés en 2017, représentant une hausse de +31 % par rapport à l’année précédente, l’activité commerciale a été particulièrement dynamique.

Nous avons soutenu le territoire à travers l’octroi de 2,8 milliards d’euros de crédits immobiliers et 1,9 milliards d’euros de crédits aux acteurs de l’économie locale, des niveaux record. Nous avons aussi accompagné la réalisation d’opérations emblématiques comme le Club Med des Arcs, X-POLE, campus tertiaire de Schneider Electric à Grenoble, la ZAC Pré Billy d’Annecy, Pringy ou encore LABELLEMONTAGNE qui vient renforcer son implication en montagne.

 

Une stratégie de conquête payante

Poursuivant le développement de ses activités de banque-assurance, l’établissement a vu son stock de contrats d’assurances de biens et de personnes croître de 4,2% sur l’exercice pour atteindre plus de 456 000 en fin d’année, notamment grâce au dynamisme de la branche prévoyance.

La banque confirme sa stratégie de conquête sur tous ses marchés, avec 46 081 nouveaux clients particuliers sur l’année, + 4 865 clients Entreprises et Professionnels, et + 4 317 clients Gestion Privée. Son socle coopératif est également resté très solide, avec 550 000 sociétaires au 31 décembre 2017.

 

Des revenus en hausse

Le Produit Net Bancaire (PNB) de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes s’inscrit à 708,5 millions d’euros (normes IFRS), en hausse de 1,6 % par rapport à 2016. En lien avec la dynamique commerciale observée, en particulier sur les crédits immobiliers pour lesquels la production nouvelle a atteint un plus haut historique en 2017 avec 2,8 milliards d’euros, les commissions ont progressé (+10 %).

Le renforcement du rôle d’assureur de l’établissement (assurance vie, assurance des emprunteurs, IARD, garanties & cautions,..) s’est traduit par une augmentation des produits d’assurance (+4,7%), avec un poids de cette activité dans le PNB total de 16,4 %, en augmentation de 0,5 point par rapport à l’année 2016.

Ces résultats s’appuient sur le développement de relais de croissance, en lien avec la stratégie de diversification engagée par la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes depuis quelques années, avec la création notamment de la Banque du Léman et d’Hyperia Finance. Leur contribution aux résultats continue de croître. Le développement de la Banque du Léman s’est notamment traduit par un PNB qui a plus que doublé sur l’exercice 2017, confirmant au passage la réalisation de la trajectoire financière initiale.

“Avec un résultat net de 158,2 millions d’euros en 2017, en hausse de 8,6 % par rapport à l’exercice précédent, et des capitaux propres renforcés de plus de 3,3 milliards d’euros, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes se réjouit pour sa solidité financière et sa capacité à continuer d’accompagner le développement du territoire et ses clients.”

 

Un nouveau plan stratégique

Si 2017 est une bonne année sur le plan commercial et financier, c’est également une année clé dans la conduite de projets avec le lancement du nouveau plan stratégique « Acteurs d’avenir ».

Fruit d’une réflexion collective, ce projet d’entreprise regroupe pour la seule année 2018 une centaine de projets qui s’articulent autour de quatre grandes ambitions : La Banque de la proximité relationnelle, La Banque humaine et engagée, La Banque responsable et innovante, et La Banque dynamique et solide.”

 



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !