webleads-tracker

Société

CAPÉTUDES | Les résidences étudiantes maillent le territoire

CAPÉTUDES | Les résidences étudiantes maillent le territoire

Implanté dans les campus et dans les centres-villes depuis 2003, le groupe CAP’ÉTUDES a su s’imposer comme un acteur majeur dans le secteur des résidences étudiantes en France.


Avec 1 700 logements répartis dans une quinzaine de résidences, l’entreprise, qui couvre aujourd’hui neuf villes françaises, aborde l’avenir avec de fortes ambitions de développement territorial et table sur 3 500 logements d’ici à 10 ans. L’entreprise propose des hébergements meublés, avec de nombreux services pratiques pour répondre aux attentes des étudiants, des stagiaires et des jeunes salariés.

« Notre priorité, c’est la proximité »

L’entreprise mise avant tout sur la proximité. « Nous voulons permettre à nos locataires d’être proches de leurs lieux d’études ou de stages (cinq minutes à pied ou en transports en commun). Nous parions aussi sur la proximité humaine avec la présence d’un régisseur dans chacune des résidences. Le régisseur vit sur place et son rôle est de faciliter la vie des habitants de l’établissement.

Cela se concrétise aussi par un suivi : durant les démarches administratives et pendant toute la durée de vie dans son logement, chaque locataire est accompagné et guidé par un collaborateur qui va personnellement suivre son dossier. Aujourd’hui, nous répondons à un réel besoin et notre ambition est d’être vraiment utiles pour nos locataires. » explique Nicolas MARRON, dirigeant de CAP’É TUDES depuis 2020.

De fortes ambitions de croissance

Fondé en 2003, le groupe CAP’ÉTUDES s’est imposé comme un acteur majeur dans le monde de la résidence étudiante para-hôtelière avec services. Présentes dans neuf villes en France (Aix-en-Provence, Besançon, Lyon, Rennes, Valence, Angers, La Rochelle, Marseille et Roanne) et situées au cœur des campus universitaires et dans les centres-villes, les résidences CAP’ÉTUDES proposent un espace de vie où chaque étudiant travaille et se détend dans un cadre agréable.

Rachetée en janvier 2020 par le groupe de développement territorial REALITES, CAP’ÉTUDES ambitionne de doubler son chiffre d’affaires à l’horizon 2030, franchissant ainsi les 20 millions d’euros. Présent historiquement dans le Sud-Est de la France, le rapprochement entre les deux entités en janvier 2020 va permettre au groupe de poursuivre son développement territorial.

« Nous prévoyons d’ici 2025 l’ouverture de nouvelles résidences à Bordeaux, Montpellier, Dijon, Paris et en Île-de- France. Notre objectif est d’arriver, à la même période, à 2 500 logements en gestion, et d’atteindre les 3 500 lots d’ici 10 ans. » poursuit Nicolas MARRON.

Une jeunesse confinée mais mobilisée

L’étude de HEYME-20 minutes-Opinion Way « #MoiJeune, confiné et demain ? », révèle qu’après quatre semaines enfermés chez eux, 46% des 18-30 ans craignaient pour leur santé mentale ce qui se manifestait par des coups de blues ou de déprime, et 18% avouaient avoir des crises d’angoisse.

« Les jeunes ont mal vécu ce confinement, ce temps d’interruption des interactions sociales et nos résidences ont subi une baisse du taux de remplissage. Nos résidences offrent sérénité et sécurité (93% de taux de satisfaction chez les garants et 89% pour les locataires) mais nous n’avons pas pallié l’envie des locataires de retrouver le cocon familial » explique Nicolas MARRON.

« Nos espaces de vie sont partagés pour favoriser une atmosphère « comme à la maison » et productive pour bénéficier aux études, mais cette période nous a donné à réfléchir sur le futur des résidences étudiantes et le modèle que nous visons à court terme sera forcément inspiré de ces temps bouleversés. » souligne le directeur général.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !