webleads-tracker

Commerce

Carrefour national de la pêche : fréquentation record

Carrefour national de la pêche : fréquentation record

C’est l’heure du bilan pour le Carrefour national de la Pêche et des Loisirs qui s’est tenu du 12 au 14 janvier dernier. 23 000 visiteurs étaient attendus mais ce sont, en réalité, plus de 26 300 personnes qui sont venues arpenter les allées de la Grande Halle d’Auvergne, le temps d’un week-end. Un véritable record pour cette 29e édition qui s’est voulue plus “connectée” avec des temps forts retransmis en direct auprès de 150 000 internautes.


Une fréquentation en hausse de 17 %

Le nombre record de visiteurs sur le Carrefour National Pêche & Loisirs est venu apporter la preuve par l’affluence de la popularité d’une pêche plus que jamais dans l’air du temps. 26 300 personnes ont arpenté les allées de la Grande Halle d’Auvergne du 12 au 14 janvier 2018, une fréquentation en progression de 17 % par rapport à l’an dernier.

Une trentaine de fédérations mobilisée

Piloté par l’Association Régionale pour la Pêche d’Auvergne Rhône-Alpes (ARPARA) rejointe cette année par l’Association Régionale pour la Pêche-Nouvelle Aquitaine (ARPNA), l’espace fédératif de 900 m2 (entièrement réaménagé) a constitué le point d’entrée, mais aussi de rencontres, du 29e Carrefour.

À elles seules, l’ARPARA et l’ARPNA ont comptabilisé 23 fédérations sur la bonne trentaine ayant effectué le déplacement depuis le Val-de-Loire ou encore la Belgique. Alain Lagarde, président de l’ARPARA souligne « l’intérêt réel manifesté par les visiteurs qui ont pris le temps de découvrir nos structures et d’échanger avec nos bénévoles ».

Des animations pour un public familial

La dizaine d’animations déployée par leurs soins a séduit les adeptes de la « Génération Pêche ». Le bassin d’initiation au float tube a rallié tous leurs suffrages, ce siège flottant constituant l’embarcation idéale pour rester mobile en progressant à la force des palmes. C’est la mascotte Gloops qui a servi de guide à ceux venus tester sur place les nouvelles pratiques.

Claude Roustan, président de la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) et Brice Hortefeux, vice-président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, figuraient parmi les visiteurs du salon. Ils ont réaffirmé son rôle de vitrine incontournable, ainsi que l’importance des actions menées sur le terrain par les différentes fédérations pour le développement et la promotion de la pêche de loisir en France, sans oublier la protection des milieux aquatiques.

Entre deux démonstrations de lancer, les champions 2017 toutes disciplines (Float Tube, Kayak, Bateau, Pêche du bord et Truite) de la Fédération Française de Pêche Sportive (FFPS) Carnassiers sont montés sur le podium pour y recevoir leurs trophées. Issues de leurs rangs, les équipes de France 2018 ont officiellement été présentées le dimanche.

Un salon plus “connecté”

Les temps forts du salon ont été retransmis via le Canal Live mis en place par Fishing TV, ainsi que sur les multiples écrans de la Grande Halle. Les émissions, interviews et reportages assurés en direct, ont été suivis par plus de 150 000 internautes durant les deux jours et demi du CNPL. Une augmentation de près de 40 % que Patrick Martinez, dirigeant de Fishing TV, attribue notamment à la page Facebook publique mise en ligne, dont les live « ont cartonné sur la Toile ».

Concernant le site officiel du Carrefour, il a pour sa part touché 9000 visiteurs totalisant 12 000 sessions ; sa page Facebook a atteint 21 000 personnes représentant quelque 20 000 interactions.

Pour sa deuxième saison consécutive, CinéPêche a fait régulièrement salle comble, les conférences sur les différentes techniques de pêche, les poissons et leur préservation alternant avec les projections de films du Rise Festival (1).

Tandis que l’espace dédié au tourisme vert a permis aux amateurs d’élargir leurs horizons à des destinations de pêche proches ou lointaines, une vingtaine de fabricants et revendeurs exposaient leurs embarcations de toutes tailles sur les 1500 m2 de l’espace nautisme. Le modélisme naval n’était pas en reste, reproductions de voiliers légendaires ou de sous-marins de guerre historiques dûment radiocommandées ayant manœuvré sur leur bassin dédié.

Prochain rendez-vous du vendredi 18 au dimanche 20 janvier 2019.

Source et photos : CNPL

 



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !