webleads-tracker

Immobilier

Cataroux se renouvelle

Cataroux se renouvelle

A l’horizon de 2022, Cataroux, qui reste dans les mémoires le lieu emblématique de la manufacture Michelin, sera entièrement métamorphosée. Pensé et Piloté par l’architecte Nicolas Michelin et le promoteur Quartus, ce site industriel s’offre une nouvelle dynamique avec la construction de logement sociaux, de bureaux et des structures commerciales.


Faire de Cataroux, la vitrine de la métropole commerciale
Une première à Clermont-Ferrand ! Le site industriel de Cataroux situé entre Clermont-Ferrand et Montferrand connaîtra en décembre prochain une session de travaux. Ce projet ambitionne de préserver l’ancienne halle, tout en lui donnant une nouvelle identité.

Les constructions nouvelles seront intégrées dans sa trame structurelle. L’opération accueillera plusieurs locaux destinés à des activités de bureaux, de commerces et de services. Cet aménagement sera complété par la création d’un nouveau bâtiment ainsi que par l’aménagement d’espaces verts et d’ouvrages de gestion des eaux pluviales.

Au total, ce seront deux cents appartements, en majorité sociaux, qui seront aménagés mais également des maisons individuelles avec jardin, un stationnement public de deux cents places et la construction, sur l’actuel parking de la rue Gainsbourg, d’un bâtiment de deux niveaux de parcage et de cinq étages de bureaux. Les premières livraisons de logement et des cellules commerciales sont prévues à partir de la mi-2022.

Avec le nombre des futurs locataires et la quantité de commerces, et d’organismes qui regrouperont entre 400 et 500 emplois, Cataroux sera un véritable centre d’activité qui concentrera 1200 personnes.

Cette transformation de la surface de Cataroux est à voir dans un vaste ensemble qui s’étend de l’ilot 23 au carrefour des Pistes. Les participants à cette mutation sont Michelin, Clermont-Auvergne Métropole, et la Caisse des dépôts.

L’aménagement des Pistes est évoqué mais également celui de l’espace de la Tiretaine. L’objectif est de mettre en place un parcours paysager qui doit mener jusqu’au Pistes, où les dirigeants de Bibendum souhaitent installer à terme l’aventure Michelin.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !