webleads-tracker

Information économique locale

Institutions, Admnistrations et Collectivités, Territoires

CCI : une journée dédiée à l’international pour exporter malin

CCI : une journée dédiée à l’international pour exporter malin

Tout au long de l’année, la CCI organise des rencontres et des formations à l’intention des entrepreneurs souhaitant se développer à l’international. Afin de mieux faire connaître leurs actions d’accompagnement, les CCI d’Auvergne et Rhône-Alpes ont organisé une journée dans le cadre de la Quinzaine de l’international.


Trois tables rondes pour exporter serein

« Exportez malin, exportez serein » tel est le thème choisi pour cette journée par la CCI du Puy-de-Dôme et ses partenaires, tous présents pour dire aux candidats à l’export qu’il ne seront pas seuls à porter cette aventure.
Jamais seuls avec Michelin, qui met à disposition l’outil d’une multinationale au service des entreprises du territoire Auvergne ;  jamais seuls avec les Conseillers au Commerce Extérieur de la France comme avec l’Ordre des avocats du barreau de Clermont-Ferrand.
Cette journée fut l’occasion pour chacun des chefs d’entreprises présents de bénéficier de conseils juridiques personnalisés, donnés par l’Ordre des avocats de Clermont-Ferrand, ou par un expert de la chambre de commerce française en Allemagne. Cette rencontre était tout spécialement dédiée à ce pays avec lequel un grand nombre d’entreprises d’Auvergne ont des relations.

Le parrainage, clé du succès à l’export

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) sont, pour les candidats à l’export, de véritables anges gardiens. Leur mission principale est d’apporter leur concours à toutes les étapes du projet d’entreprise en permettant à leurs dirigeants de bénéficier de leur expérience du pays et d’ouvrir leur carnet d’adresse pour la recherche de partenaires. Cet accompagnement tient en 4 mots : conseiller (sur les marchés spécifiques, leur évolution, la concurrence), sensibiliser les jeunes aux métiers de l’international, promouvoir l’attractivité de la France à l’étranger, parrainer les PME dans leur développement sur les marchés étrangers.
«  Nous revendiquons de travailler dans un réseau : les CCEF existent depuis plus d’un siècle. L’idée qui a présidé à leur constitution est de s’appuyer sur un réseau de chefs d’entreprises pour apporter une aide complémentaire aux structures institutionnelles. » précise Hervé Poher, président du comité Auvergne. Leur démarche est purement bénévole. En Auvergne, des groupes de travail spécifiques ont été constitués autour des grandes thématiques sectorielles : l’aéronautique, l’agro-alimentaire , la santé-nutrition.
Le parrainage d’entreprises est aussi pratiqué dans le monde entier par Michelin via Michelin Développement qui structure son action en soutien aux entreprises dans la création d’emploi sur tous les bassins de vie où le groupe est installé, potentiellement, dans 170 pays. Thierry Martin-Lassagne, directeur Michelin Développement et Affaires Publiques France, insiste bien sur la création d’emplois durables qui peuvent être accompagnés par le groupe sous forme de prêts, de subventions, d’aides techniques, notamment dans le cadre du partage des compétences grâce aux expatriés qui mettent à disposition leur expérience de terrain dans les domaines de l’industrie et des services à l’industrie.

Un accompagnement juridique

Grâce à la convention de partenariat entre l’Ordre des avocats et la CCI, des permanences juridiques sont proposées permettant aux porteurs de projets de faire le point sur les problématiques particulières concernant tel ou tel pays.
«  Un avocat, c’est un conseil pour créer, développer, exporter ; il intervient à tous les stades de la vie de l’entreprise. C’est la garantie, pour un chef d’entreprise d’avoir accès à un professionnel indépendant, tenu au secret professionnel, neutre. » conseille Maître Franck, bâtonnier de l’Ordre des avocats du barreau de Clermont-Ferrand.
Cet accompagnement juridique semble même incontournable si l’on en croit les témoignages de chefs d’entreprises déjà implantés à l’étranger comme AMIS, représenté par Christophe Madic, venu partager son expérience de la Chine. AMIS, entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces forgées, a développé dans les années 80 un procédé permettant de proposer aux constructeurs automobiles des produits légers et résistants. Présente en Inde, la société AMIS est désormais implantée en Chine où la demande est croissante, et elle a fait appel à des ressources externes pour se faire accompagner dans son développement, comme l’a expliqué Christophe Madic, son responsable du développement international : «  On n’a pas les compétences en interne d’où la nécessité d’avoir une démarche méthodique. Surtout ne pas y aller sans contrôle et être bien entouré. Il faut faire appel à des spécialistes qui conseillent sur la stratégie à définir, sur les aspects juridiques, financiers, pour les contrats clients. Nous travaillons avec un avocat chinois francophone pour l’étude des systèmes réglementaires, pour les aspects contractuels au sein d’un cabinet très opérationnel car il ne s’agit pas de rédiger un contrat dans une langue puis de le traduire mais bien, grâce au bilinguisme et surtout à la double culture, d’être en capacité de rédiger un contrat compréhensible par les 2 parties. » En parallèle, c’est avec la CCI que le travail de terrain a été préparé : « Plusieurs membres de nos équipes ont assisté à des conférences sur la Chine. Nous avons également bénéficié d’un accompagnement pour une journée à Hong Kong avec une entreprise de la région présente sur ce marché. »

Des programmes structurants

Le type d’accompagnement que propose la CCI International Auvergne aux chefs d’entreprise désireux de se positionner sur les marchés internationaux est véritablement du « sur mesure » : pour s’informer sur les réglementations, les marchés, structurer sa recherche de partenaires, élaborer un diagnostic sur sa capacité à porter un projet d’export, prospecter le marché, s’implanter à l’étranger, à chaque étape une équipe régionale de conseillers se mobilise et mobilise ses réseaux pour répondre aux besoins. Outre les permanences juridiques et la mise en relation avec les CCEF, la CCI met en place des programmes de prospection « sur mesure ». Ainsi que le précise son Président, Bernard Schoumacher   : « Chaque pays a une culture différente, une façon d’organiser son travail, de tenir une réunion, des méthodes de travail totalement différentes de ce que nous pratiquons, c’est pourquoi nous organisons régulièrement des journées avec des experts d’un pays qui viennent rencontrer les chefs d’entreprise et proposons des mises en relation avec des chefs d’entreprises déjà implantés dans d’autres pays ».

Au rythme d’une journée par mois, les prochaines rencontres experts par pays seront consacrées le 4 mai au Japon et à la Corée. Enfin, prochaine date à noter sur son agenda : celle du 15 novembre pour une rencontre avec 10 experts pays lors des Rencontres Auvergne International à la Grande Halle d’Auvergne.



Un article de Chantal Moulin

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !