webleads-tracker

Tech & Innovation

Concours VALTOM : cheveux et compost utiles à la société

Concours VALTOM : cheveux et compost utiles à la société

Le VALTOM a organisé un appel à projet intitulé “Système D” dans le domaine de l’économie solidaire. La seconde édition du genre. Sur les 4 projets finalistes, Capillum et la co-composterie de la société Alterre Idées ont tiré leur épingle du jeu et remporté le concours.


Système D est une initiative du VALTOM visant à promouvoir l’économie circulaire et la réduction des déchets. Le concours participe ainsi à faire émerger des initiatives locales innovantes tout en sensibilisant les entreprises et les citoyens à ces thématiques.

Les deux projets lauréats recevront chacun une dotation financière de 2 500 € ainsi qu’un accompagnement du VALTOM pour la réalisation de leur projet. Composé de Laurent Battut, président du VALTOM, Marie-Laure Potec, directrice générale d’Urby, filiale du groupe la Poste, spécialisé dans la logistique urbaine et les circuits-courts, Laurent Pérochon, professeur à Vétagro Sup et Marion Audissergues, directrice de l’incubateur Cocoshaker, le jury a souligné la qualité des 4 projets finalistes et notamment leur engagement dans le renforcement du lien social, une thématique intrinsèquement liée à l’économie circulaire.

Capillum : des cheveux comme matière première pour la cosmétique et le médical

Capillum, porté par Clément Baldellou et James Taylor, deux étudiants de l’ESC Clermont, ont convaincu par l’originalité du projet. Les cheveux sont des déchets qui ne sont pas valorisés. Capillum a pour objectif de collecter les cheveux coupés de façon optimisée auprès des coiffeurs et d’utiliser ce déchet comme nouvelle source de matière première, destinée à des applications à forte valeur ajoutée dans la cosmétique ou le médical.

Alterre Idées : une co-composterie en plein cœur de ville

La co-composterie de la société Alterre Idées, composée de Pierre Felzt et Charles Brault, préconise le compostage en plein cœur de ville. En proposant un tiers lieu éco-conçu et un outil pédagogique, la co-composterie pourrait à terme devenir un véritable lieu de sociabilité à l’échelle d’un quartier et peut détourner de la poubelle jusqu’à 1/3 des déchets communs.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !