Société

Gastronomie | Création d’un site dédié aux métiers de bouche

Gastronomie | Création d’un site dédié aux métiers de bouche

La victoire française au Bocuse d’Or en 2021 lors du SIHRA à Lyon, a incité Laurent Wauquiez a annoncé la création d’un Centre d’excellence Auvergne-Rhône-Alpes de la gastronomie et des métiers de bouche. Il va permettre aux professionnels français de se préparer dans les meilleures conditions possibles aux concours internationaux.


Laurent Wauquiez avait annoncé la création d’un « Clairefontaine » de la gastronomie au moment de la présentation de la Team France au Bocuse d’Or emmené par Davy Tissot. L’objectif est d’améliorer les conditions de travail aux challengers français qui sont actuellement inférieurs aux autres équipes. Ce centre sera spécialisé pour former les équipes aux concours internationaux.

Ce projet est en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse (69) et le Campus de Groisy (74), deux établissements reconnus pour leur savoir-faire gastronomique de notre territoire. La Région financera ce projet à hauteur de 25 millions d’euros.

Le Centre sera composé de deux Campus. Le premier à Ecully, sera mitoyen à l’Institut Paul Bocuse et sera destiné aux métiers de la cuisine et de la pâtisserie. Le second site sera sur le Campus de Groisy, spécialisé dans les métiers de la charcuterie, boucherie, boulangerie, traiteur, primeur fromage et à l’ensemble des métiers de la salle.

Les conditions de travail seront reconstruites pour une meilleure immersion et un meilleur apprentissage. La gouvernance des 2 sites se fera par une association conduite par l’Institut Paul Bocuse et le campus de Groisy. Un « Conseil d’Orientation » sera mis en place réunissant des acteurs publics, des professionnels du secteur, des porteurs de projets pour définir les orientations pour le centre.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région gastronomique de France, elle détient le plus de produits labellisés et elle est la seconde région en capacité hôtelière.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !