webleads-tracker

Art, culture, divertissement

Clémence et Céline Ondet : deux clermontoises dans le classement des meilleures cyclistes françaises

Clémence et Céline Ondet : deux clermontoises dans le classement des meilleures cyclistes françaises
Céline et Clémence Ondet, deux soeurs, une passion : le vélo !

Le Journal de l’éco a croisé la route de deux jeunes femmes sympathiques, Céline et Clémence Ondet, qui font rayonner l’image de notre région dans le cyclisme féminin. Les deux sœurs reviennent sur leurs parcours, leur association, leurs victoires et leurs ambitions pour la saison 2014.


Curieusement, l’aventure commence sur les pistes de Super-Besse. Pour se tenir en forme, les deux sœurs se mettent au VTT et, de fil en aiguille, abandonnent les skis alpins pour enfourcher leurs vélos en 2007. « Du VTT, nous nous sommes orientés vers le vélo de route. Ensuite, c’est un engrenage : on commence par gagner un championnat départemental puis régional pour commencer à goûter les victoires au niveau national. », confie Céline Ondet, l’aînée.

Souhaitant évoluer dans le cyclisme, les deux sœurs Ondet ont décidé de créer leur association en 2012, Coco cyclisme, pour rechercher des sponsors.  « Le plus compliqué, c’est de trouver les mots pour faire partager notre passion et convaincre les chefs d’entreprises de nous soutenir. En 2013, nous avons récolté 7 500 € grâce à nos partenaires. Cette année, je devrais avoir trouvé 2 000 € de plus. » Derrière leur besoin de financement, les deux sœurs souhaitent également promouvoir le cyclisme féminin qui compte trop peu de professionnelles. « Les femmes ont beaucoup moins d’aides que les garçons. A l’exemple des primes de course qui ne représentent même pas le quart de celles versées aux hommes ! »

Céline et Clémence font partie de la division nationale de la Région centre (car en Auvergne, il n’existe pas de division nationale) et sont classées premières au sein de toutes les divisions nationales. Quand on leur demande leur palmarès le plus prestigieux, elles répondent sans hésiter : leur victoire aux 24 heures du Mans en équipe mixte en 2013.

Céline Ondet. Entre deux entraînements, cette pétillante jeune femme de 22 ans travaille comme serveuse au sein de la brasserie familiale en attendant de décrocher son premier emploi dans un service production ou qualité d’une entreprise agroalimentaire. « Il s’avère parfois compliqué de concilier ma passion pour le vélo et ma vie personnelle car le cyclisme nécessite des habitudes de vie (ne pas trop piétiner par exemple) ainsi qu’un régime alimentaire bien spécifique… Sinon, cela aura forcément un impact sur nos résultats. Aujourd’hui, je peux dire que suis dans les 30 meilleures françaises au niveau élite. L’année dernière, j’ai notamment fini 23e des championnats de France élite qui était en Bretagne. C’était une très belle performance car les filles qui sont devant moi sont des filles qui font des coupes du monde. »

Clémence Ondet. La cadette de 18 ans peut s’enorgueillir de faire partie de l’équipe de France et de figurer parmi les 10 meilleures juniors françaises. Tout comme son aînée, elle s’entraine d’arrache-pied pour réaliser de belles performances et être qualifiées au niveau européen et mondial. En parallèle de sa passion pour le vélo, Clémence souhaiterait intégrer une école de gendarmerie l’année prochaine.

Le Journal de l’éco leur souhaite une belle carrière et de grands palmarès…



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !