webleads-tracker

Services aux particuliers

Depuis l’Auvergne, le site repasrtage.fr lutte contre le gaspillage alimentaire

Depuis l’Auvergne, le site repasrtage.fr lutte contre le gaspillage alimentaire

Chaque année, le gaspillage alimentaire atteint 60 kilos par personne en France. Afin de lutter contre ce phénomène, Clément Barnet, un jeune étudiant ponot a imaginé le site repasrtage.fr. Basé sur un modèle communautaire, le site reçoit déjà entre 500 et 700 visiteurs par jour.


400 inscrits en un mois

Le site repasrtage.fr est en ligne depuis un mois seulement. Et le succès est là : plus de 400 inscrits ! « C’est formidable de vivre ça à mon âge ! »  s’exclame Clément Barnet, le fondateur âgé de 19 ans. « Psychologiquement, le marché est prêt pour ce genre de produit. Il y a aujourd’hui, un changement de mœurs qui nous est favorable » complète-t-il. Autodidacte en informatique, Clément a appris la programmation grâce à des cours en ligne. Titulaire d’un bac série S depuis juin dernier, il a choisi de prendre une année de césure pour se consacrer à son projet.

Une première en France !

L’idée du site provient directement de son histoire : « J’ai imaginé ce site en étant étudiant. C’était compliqué de préparer des repas au quotidien. Aussi, lorsque ma voisine m’a proposé de me cuisiner une part le soir moyennant une petite participation, j’ai trouvé ça super. » En en parlant autour de lui, il s’aperçoit que beaucoup d’étudiants sont dans le même cas. Et d’autre part, beaucoup de personnes jettent de la nourriture cuisinée en trop. Petit à petit, l’idée d’un site basé sur un modèle communautaire du type blablacar fait son chemin. « J’ai étudié le système de blablacar. La communauté instaure un climat de confiance entre les internautes. Dans notre cas, c’est très important » explique-t-il. En effet, le site repasrtage.fr est un modèle unique en France. De ce fait, il n’existe aucune législation ni jurisprudence. Pour autant, Clément Barnet a choisi de faire encadrer le système du site par un avocat. « Les règles sont strictes : pas plus de 8 parts de déposées pour un même plat par la même personne. Et une date de préparation inférieure à 1 jour et demi ». A noter qu’un système avec abonnement obligatoire existe aux Etats-Unis. Grâce à un abonnement mensuel, il est possible d’acheter son repas à son voisin.

Petits prix garantis

Le site repasrtage.fr séduit une large cible incluant des étudiants acheteurs et des cuisiniers plutôt âgés de 25 à 35 ans. La plupart sont déjà actifs sur d’autres sites communautaires. Leur philosophie commune : des petits plats sympas et pas chers. Ainsi, sur le site, les cuisiniers proposent une part de gâteau au mascarpone à 0,80 euro, une part de terrine de foie de porc à 1,70 euro ou encore du risotto à 2,20 euros. Pour moins de 5 euros, les acheteurs peuvent réserver un repas complet et fait maison.

L’inscription sur repasrtage.fr est gratuite. Le site est bien entendu actif sur toute la France. «  Nous avons une grosse densité en Auvergne, notre région d’origine. Mais l’offre se développe sur les grandes villes traditionnellement étudiantes. Nous avons même déjà eu des plats préparés à Monaco » indique Clément Barnet.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !