webleads-tracker

Société

Clermont-Ferrand | Le CCAS en première ligne pendant la crise sanitaire

Clermont-Ferrand | Le CCAS en première ligne pendant la crise sanitaire

Le CCAS de Clermont-Ferrand, l’un des plus importants de France, est en première ligne pour aider les personnes vulnérables, exclues et marginalisées. C’est encore plus vrai pendant la crise sanitaire.


56 millions d’euros de budget, 830 agents… Par ses moyens et la diversité de ses missions – qui va bien au-delà de ses obligations légales – le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Clermont-Ferrand est plus important que celui de certaines grandes métropoles. Dans le contexte sanitaire actuel, qui accroît l’isolement et la détresse des personnes fragiles, cette politique sociale ambitieuse est plus que jamais nécessaire. Pour amortir les effets de cette crise, le CCAS s’est adapté et propose des initiatives innovantes pour épauler et accompagner celles et ceux qui en ont besoin.

Pour les aînés : visioconférences avec les familles

Pour pallier l’absence ou la réduction de visites, le personnel accompagne les échanges avec les proches via WhatsApp, des visioconférences et appels téléphoniques plus nombreux. Nouveauté de ce deuxième confinement, des réunions en audioconférences ont été proposées aux familles, qui ont accepté ces restrictions et cette distanciation physique.

Si le CCAS n’a enregistré aucun décès parmi ses 512 résidents durant le premier confinement, 7 décès liés à la Covid-19 sont à déplorer depuis le mois de novembre. Les cas sont davantage présents dans les Unités Alzheimer où il est plus complexe de faire respecter les gestes barrières aux résidents à cause des déambulations inhérentes aux troubles cognitifs.

Service à domicile : des Supers livreurs à vélo

Malgré le contexte, les services à domicile indispensables aux personnes vulnérables sont maintenus. Un exemple : la Ville continue de mettre en relation les « Supers livreurs » avec les personnes âgées. Ainsi, ces sportifs de haut niveau ont créé une équipe cycliste urbaine qui livre gratuitement pain, courses et médicaments aux personnes vulnérables. Une innovation sociale imaginée durant le premier confinement et qui favorise l’intergénérationnel.

Accueil physique maintenu et appels renforcés

Les lieux accueillants du public de la Ville sont fermés à l’exception des guichets d’accueils en proximité comme le Point d’Accueil Écoute Jeunes, l’Accueil du CCAS, le Lieu d’information Senior (LIS), les Maisons de quartier, les Mairies annexes et l’Hôtel de Ville afin de garantir une porte d’entrée vers le Service public, l’accès aux droits et maintenir l’accompagnement. Les personnes les plus isolées sont appelées régulièrement par des personnels du LIS et des bénévoles afin de garder du lien social et s’assurer de leur état de santé.

La Ville de Clermont solidaire : Theix transformé en hébergement d’urgence

L’hébergement d’urgence est assuré malgré le contexte, en partenariat avec le Collectif Pauvreté et Précarité. Ainsi, le centre de vacances de Theix de la Ville de Clermont- Ferrand a été transformé en hébergement d’urgence. Il accueille jusqu’à 50 personnes, des hommes uniquement, de multiples nationalités. Ces personnes, sans domicile et migrants déboutés du droit d’asile, sont désormais accueillies dans des conditions dignes et respectueuses des consignes sanitaires.

Des aides supplémentaires pour les jeunes

L’an passé, le Fonds d’Aide aux Jeunes de la Métropole a permis d’accompagner 1200 personnes. Ce dispositif social, se déclinant sous forme d’aides ponctuelles à la subsistance, a été maintenu pendant le confinement. Le Conseil métropolitain a voté, face à ce constat de crise sanitaire, l’augmentation de l’enveloppe globale et l’a portée à 260.000€ pour 2020. Pour tous les Clermontois en difficulté, le CCAS a maintenu l’ouverture de ses accueils, l’instruction des demandes, l’accompagnement social, les rendez-vous avec les travailleurs sociaux et la remise des aides financières.

La sécurité des usagers et des agents : une priorité

Parmi les personnels, il y a quelques cas de Covid, mais le CCAS, en lien avec l’ARS, s’attache à effectuer régulièrement des tests dans les services et établissements médico-sociaux afin d’identifier et d’isoler très rapidement les cas positifs. Cette réactivité – associée à un déploiement de personnel de remplacement et de renforts venus d’autres services – permet de maintenir un équilibre dans les EHPAD tout en évitant un épuisement et l’absentéisme du personnel.

« Je tiens à saluer très vivement toutes les équipes qui se mobilisent en continu avec bienveillance, enthousiasme et professionnalisme afin d’adapter nos actions et proposer toutes ces innovations pendant le confinement. Notre objectif est de maintenir le service public que nous défendons sans relâche et de rester présents pour les différents publics vulnérables que nous accompagnons. Sachons faire face collectivement à cette période particulièrement éprouvante. Sachons rester unis et solidaires. De cela dépend en grande partie la durée du confinement et de la limitation de propagation du virus et de sa contagion. Restons vigilants les uns pour les autres. Je vous en remercie » souligne Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !