webleads-tracker

Société

Clermont Foot 63 | Le Gabriel-Montpied se refait une beauté

Clermont Foot 63 | Le Gabriel-Montpied se refait une beauté

Suite à l’exceptionnelle et historique montée en Ligue 1 du Clermont Foot 63 a course contre la montre engagée par Clermont Auvergne Métropole et le Clermont Foot 63 a conduit à de nombreux aménagements du Stade Gabriel-Montpied.


Parmi les travaux engagés, on retrouve notamment la mise aux normes de l’éclairage du stade avec remplacement des mâts ; le changement de pelouse ; la modernisation du dispositif de vidéo protection et le réaménagement du PC Sécurité ; la mise en place et validation de la Goal Line Technology et du dispositif VAR ; la refonte complète de la tribune presse et des espaces média du stade pour répondre aux nouvelles exigences, et surtout la construction d’une tribune provisoire de 3000 places remplaçant l’ancienne Limagne.

Cette tribune, bien que provisoire, présente un bel avantage pour les supporters qu’elle accueille et éventuellement les médias pour la réalisation d’images : une très belle vue sur le stade et la tribune historique.

D’autres aménagements ont également été conduits par le Club :

  • Le renforcement des dispositifs de contrôle d’accès
  • L’organisation des plateformes caméra (11 exigées par la LFP en Ligue 1)
  • La refonte complète des buvettes, l’augmentation des points de vente et des modalités de paiement
  • L’achat de 170 mètres linéaires de panneaux LED autour du terrain
  • L’achat d’un écran géant de 33m2
  • L’achat de nouveaux bureaux pour l’Association du club et un espace public boutique et billetterie

Le club clermontois, très épaulé dans ces rapides travaux d’aménagement et de mise à niveau du Stade pour accueillir les joueurs et supporters du Club suite à sa montée en Ligue 1, a remercié dans un communiqué Clermont Auvergne Métropole et son Président Olivier Bianchi ainsi que la Vice-présidente en charge des Sports Christine Dulac-Rougerie et les membres du Bureau pour leur effort et leur engagement.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !