webleads-tracker

Actu

CoCoShaker, l’incubateur des entrepreneurs sociaux

CoCoShaker, l’incubateur des entrepreneurs sociaux

3 ans déjà que l’incubateur auvergnat CoCoShaker accompagne les entrepreneurs sociaux qui s’attaquent à des problématiques sociales, sociétales ou environnementales (handicap, éducation, accès à l’emploi…). Un dispositif d’accompagnement sur une dizaine de mois où s’enchaînent des séances de mentorat, des formations et autres rencontres auprès d’experts. Si à sa création, le champ d’intervention de CoCoShaker se restreignait à l’Auvergne, aujourd’hui, il s’étend à toute la grande région, grâce au partenariat conclu avec son homologue lyonnais Ronalpia.


En se promenant entre Jaude et Gaillard, on tombe facilement sur Epicentre Factory : le premier espace de coworking clermontois est situé au 5 rue Saint-Dominique, à côté du cinéma les Ambiances. Là, plusieurs dizaines d’entrepreneurs, free-lance, télétravailleurs … partagent deux étages de bureaux, organisent des événements, animent une communauté vivante et participative. C’est dans ce lieu participatif que CoCoShaker a choisi de s’installer.

CoCoShaker est un acteur du territoire qui cherche à développer l’impact sociétal de ses entrepreneurs” renseigne Marion Audissergues, directrice de l’incubateur.

Chaque année depuis 2016, une promotion de 5 ou 6 entrepreneurs est sélectionnée puis accompagnée pendant dix mois. Objectif : faire passer de la preuve de concept au business model et à la création de l’activité, avec l’aide de formateurs, d’experts et d’un parrain. On y trouve des projets très variés, de 630° Est qui développe de la signalétique adaptée aux personnes souffrant de handicaps cognitifs, à Monsieur Damien qui prend appui sur les jeux de société pour travailler sur l’expression de problèmes de groupe pour enfants et personnes âgées.

De l’Auvergne à la grande région

Après trois ans d’existence, CoCoShaker et son président Jean-Claude Hugueny, ancien directeur territorial Enedis, a pris le pari du développement géographique. Du Puy-de-Dôme, le périmètre s’étend désormais à toute la grande région via une association avec Ronalpia, incubateur social lyonnais.

Le modèle économique est basé sur du partenariat public-privé à 50/50 avec notamment Clermont Auvergne Métropole, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts et Consignations.“, précise Marion Audissergues, avant de poursuivre : “Nous avons aussi une dizaine de partenaires privés dont 5 financeurs, plutôt sur des conventions triennales : Accenture, Human Booster, le Crédit Mutuel, Enedis et la Fondation Michelin

Gilles Flichy



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !