webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

COFACE accompagne les entreprises pour tous leurs projets à l’export

COFACE accompagne les entreprises pour tous leurs projets à l’export

Monbento, Toposcan, Allegorithmic et bien d’autres… Autant d’entreprises auvergnates que COFACE soutient dans leurs démarches pour se développer à l’international. COFACE, un leader mondial de l’assurance-crédit, propose aux entreprises des solutions pour les protéger contre le risque de défaillance financière de leurs clients.


COFACE a été créée en 1946 pour accompagner les entreprises dans leur développement export. A l’origine, le sigle COFACE signifiait « Compagnie Française d’Assurance pour le Commerce Extérieur ». L’objectif était d’aider les entreprises, après-guerre, à chercher de nouveaux marchés tout en les accompagnant financièrement et en les sécurisant. Aujourd’hui implantée dans une cinquantaine de pays, cette SAS a un rôle d’assureur-crédit. A ce titre, elle couvre le risque de non-paiement lorsqu’une entreprise accorde un délai de paiement à son client. L’assureur-crédit a un rôle préventif avec le renseignement et la surveillance ainsi qu’un aspect curatif avec l’indemnisation et le recouvrement.

Dès sa création, COFACE a connu plusieurs actionnaires mais est détenue depuis 2002 par NATEXIS/BPCE. Il s’agit donc d’un organisme privé. Cependant, COFACE gère, à la demande de l’Etat, certaines procédures publiques pour le développement export des entreprises. « Pour une entreprise qui investit en frais de prospection mais dont le chiffre d’affaires ne permet pas de couvrir cet investissement, COFACE Garanties Publiques va prendre en charge une partie des dépenses à hauteur de 65 ou 75 % et les verser à l’entreprise. C’est un prêt remboursable en cas de succès. Ce qui ne peut être remboursé reste acquis au même titre qu’une subvention. Mais tout cela, pris globalement, a un effet positif sur la balance commerciale et joue le rôle d’un levier économique. », explique Marie-Claire Sarliève, directrice régionale de COFACE Auvergne.

Pour les entreprises, toutes les démarches préliminaires se font par le biais d’Internet sur le site de COFACE

Marie-Claire Sarliève se déplace sur toute la région auprès des institutionnels, des banques et des entreprises pour aller faire la promotion de ce produit que l’Etat a mis en place pour aider les sociétés. Elle se déplace également dans les entreprises pour finaliser la stratégie export en partenariat avec les Chambres de commerce ou des prescripteurs tels que UBIFRANCE.

Pour les entreprises, toutes les démarches préliminaires se font par le biais d’Internet sur le site de COFACE. Chaque demande arrive sur une plateforme de gestion qui va attribuer un interlocuteur unique à l’entreprise. Il existe deux plateformes de gestion COFACE en France, l’une à Lyon pour le sud et l’autre à Paris pour le nord du pays.

« L’assurance-prospection évolue très bien en Auvergne, estime Marie-Claire Sarliève. En 2012, nous avons accompagné 86 entreprises, 90 en 2013.  Nous avons un nouveau produit, depuis 2012, A3P, qui est mis en place pour les TPE-PME qui a beaucoup dynamisé le tissu auvergnat.» Plus globalement, cinq types d’assurances peuvent être proposées aux entreprises pour le comptes des Garanties Publiques à l’export : l’assurance-prospection que nous venons de détailler, l’assurance-change, l’assurance des cautions et des crédits de préfinancement, l’assurance-crédit pour les contrats ayant une durée d’exécution longue et l’assurance-investissement. Tous ces produits sont amplement détaillés sur le site Internet de COFACE.

COFACE GARANTIES-CMJN



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !