webleads-tracker

Agri & Agro

Combler le sentiment d’abandon

Combler le sentiment d’abandon
Reconversion des locaux des services fiscaux, en “maison France service”

Le 6 juin 2019, Gérard Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, a écrit aux élus locaux du Puy-de-Dôme, et notamment à Pierrette- Daffix- Ray, présidente de l’association des maires du Puy-de-Dôme afin de lancer une grande concertation sur l’augmentation des services locaux des finances publiques implantés dans le département.


L’objectif du ministre est de suivre les attentes exprimées par les français lors du Grand Débat National, à savoir, l’augmentation de la représentation de l’état au sein des territoires eux-mêmes, dans les communes et villages de France.

En effet, les services locaux de finances publiques sont présents aujourd’hui dans 29 communes de notre département. La demande de Gérard Darmanin est d’équiper 11 nouvelles communes de ces services, soit un total de 40 à l’horizon 2022.

Le 3 juin 2019, Édouard Philipe, Premier ministre français, a annoncé la création de 500 « maisons France service » au sein du territoire pour 2020, notamment dans les cantons ruraux. Ces dernières permettraient alors de pallier l’absence de certains opérateurs et services de l’état dans certaines communes.

Un véritable plan d’action
Le Ministre de l’action et des comptes publics insiste que cette progressive déconcentration des services présent dans les grandes métropoles n’est qu’un simple point de départ.

« La concertation ne fait que commencer » écrit-il. Les discutions doivent ainsi commencer dès ce mois de Juin et se clôturer sur des rapports précis d’ici Octobre 2019.

C’est finalement une grande question de gestion et de modernisation de l’action publique qui se pose ici. Il faut répondre aux besoins actuels et suivre également la modernisation de la société. Il est important d’informer les citoyens des nouveaux projets et des évolutions futures : il faut donc repenser la gestion financière et comptable.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !