webleads-tracker

Tendances Éco

Conjoncture éco : entre éclaircies et nuages

Conjoncture éco : entre éclaircies et nuages

D’après la note de conjoncture régionale du MEDEF, l’activité économique en Auvergne-Rhône-Alpes ralentit un peu. Pas d’inquiétude, les carnets de commande de nos entreprises sont toujours bien remplis et le moral des chefs d’entreprises est toujours au beau fixe. Découvrez les principales conclusions par secteur.


Après plusieurs mois d’embellie, l’activité économique a marqué un peu le pas au printemps 2018 en Auvergne-Rhône-Alpes. Le léger fléchissement de la demande intérieure et étrangère se répercute sur l’activité industrielle régionale, qui passe en dessous de sa moyenne de long terme. L’activité ralentit dans les services de manière générale. La tendance reste toutefois positive depuis le début de l’année, avec des carnets de commandes toujours étoffés et des chefs d’entreprise plutôt confiants pour le 2e semestre. Une constante : les difficultés de recrutement des entreprises, dans tous les secteurs d’activité, qui constituent un véritable risque pour l’accompagnement de leur croissance.

L’industrie

La production industrielle régionale est stable depuis le début du printemps. Plusieurs segments affichent un bon courant d’affaires comme la métallurgie, les industries pharmaceutiques, les produits informatiques et les produits électroniques. En revanche, d’autres secteurs subissent un fléchissement de leur activité, comme la chimie ou la fabrication de machines et d’équipements. Les stocks sont bien ajustés. Même si les carnets de commandes ne sont pas à la hauteur des attentes des acteurs du marché. Les prévisions restent toutefois optimistes pour la plupart des secteurs industriels.

Tertiaire

En Auvergne-Rhône-Alpes, la demande affiche globalement moins de dynamisme depuis quelques mois, et provoque un léger tassement de l’activité dans les services marchands. Le transport, l’hébergement-restauration et l’intérim affichent toutefois de belles progressions. L’ingénierie technique enregistre de son côté un léger recul. Au global, les perspectives restent favorables pour les prochains mois, avec une demande globale en croissance selon les chefs d’entreprise de la région.

Construction et Immobilier

L’activité dans le bâtiment et les travaux publics a été soutenue sur le 1er semestre 2018 dans la lignée des trimestres précédents. Les carnets de commandes sont approvisionnés dans tous les secteurs. Au regard de la conjoncture actuelle, les prévisions sont jugées favorables. Le secteur du gros œuvre, qui rencontrait des difficultés au 1er trimestre 2018, progresse et s’est redressé depuis. La forte demande observée pour le segment des travaux publics permet d’afficher un bon courant d’affaires et des perspectives prometteuses. Cette situation positive doit être nuancée par des tensions importantes sur les prix. Une certaine prudence sur l’emploi reste d’actualité.

Commerce extérieur

La balance commerciale de la région Auvergne-Rhône-Alpes affiche un déficit de 325 millions d’euros au premier trimestre 2018. Un déficit qui tend à se creuser. Les exportations issues des entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes représentent 12,9 % des exportations de la France et 11,2 % des importations.

Emploi

Au premier trimestre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A inscrits à Pôle Emploi était en recul et s’élevait à 380 300. Ce nombre est en diminution de 1,2% sur un trimestre et de 2 % sur un an, sur tous les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B et C est stable au premier trimestre 2018, avec 642 620 personnes. Sur un an, la progression de l’ensemble des catégories A, B et C s’établit à 2,3 % et concerne tout particulièrement la catégorie C (+11,3%).

Créations d’entreprises

Sur le 1er semestre 2018, la création d’entreprise est très positive en Auvergne-Rhône-Alpes. Les créations d’entreprise ont progressé de 15,8% en un an, ce qui reste tout de même inférieur à la moyenne nationale. Au total, l’INSEE comptabilise 19 554 créations en Auvergne-Rhône-Alpes sur cette même période. Le département du Rhône représente à lui seul 32% de ces créations.

Défaillances d’entreprises

Le nombre d’entreprises en difficulté continue à régresser et confirme une amélioration. Le redressement et la liquidation judiciaire en Auvergne-Rhône-Alpes concerne 6 513 entreprises fin 2017, en diminution de 1,3% sur un trimestre et de 4,3% par rapport à l’année précédente. Les départements de l’Isère et du Rhône concentrent le plus de défaillances. A eux deux, ils représentent 43% des défaillances d’entreprises de la région. Les secteurs les plus touchés sont le commerce, le transport / logistique et l’hébergement et restauration.

 

Consulter la note de conjoncture du MEDEF

Source : note de conjoncture Auvergne-Rhône-Alpes du MEDEF basée sur rapports des branches professionnelles, INSEE, Banque de France, Ministère de l’Economie et des Finances, DIRECCTE, CCIR, Pôle Emploi, Altares, presse, DREAL, CREC, Ministère de l’Agriculture. 

 



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !