webleads-tracker

Tendances Éco

Conseil de Paris | Bien manger en 2021, ça veut dire quoi ?

Conseil de Paris | Bien manger en 2021, ça veut dire quoi ?

Dans le cadre de la préfiguration d’AgriParis, la Ville de Paris a organisé en mars 2021 une conférence citoyenne sur l’agriculture et l’alimentation durables qui a réuni un panel de 100 citoyennes et citoyens. Deux d’entre eux, ont présenté ce jour leurs 32 propositions-phare au Conseil de Paris pour répondre à la question : « Bien manger en 2021, ça veut dire quoi ? ».


Afin d’atteindre son objectif de 100% d’alimentation bio ou durable, dont 50% de local, dans la restauration collective parisienne d’ici 2026 (30 millions de repas par an), de donner accès à toutes et toutes à une alimentation de qualité et de réduire l’empreinte écologique lié à l’alimentation, la Ville de Paris travaille à la création d’AgriParis, nouvel opérateur au service de sa politique alimentaire. 

Dans le cadre de sa préfiguration, la Ville a tenu à faire participer les citoyennes et les citoyens au travers de cette conférence citoyenne pour les interroger sur leurs pratiques, leurs aspirations et leurs attentes.

Un panel de 100 personnes résidant à Paris, en petite et en grande couronne, a été recruté par l’IFOP de manière à refléter au mieux la diversité de la population et à illustrer la variété des points de vue.

Pendant 3 weekends, ces 100 personnes ont échangé, débattu et auditionné une quarantaine d’experts (institutions, syndicats, agriculteurs, grande distribution, etc.). Elles ont été accompagnées par un comité des garants composé de 4 chercheurs indépendants pour répondre à la principale question : « Bien manger en 2021, ça veut dire quoi ? ».

Réunis soit en plénière sous en sous-groupe thématique, les 100 citoyennes et citoyens ont remis un avis citoyen rassemblant 32 propositions-phare, allant de la sensibilisation du plus grand nombre et dès le plus jeune âge, au soutien des producteurs en circuits courts qui souhaitent développer une offre plus durable, ou encore au développement de nouvelles cantines de restauration ouvertes à toutes et tous, dont le prix dépend du revenu des bénéficiaires.

« L’agriculture et l’alimentation sont des leviers majeurs de réduction de nos émissions de gaz à effets de serre et de préservation de notre environnement. L’enjeu est climatique, il concerne la sauvegarde de la biodiversité ; il est aussi profondément social : il s’agit de donner à toutes et tous accès à une alimentation saine et durable, tout en garantissant aux agricultrices et aux agriculteurs un revenu décent. Cette conférence citoyenne est une étape importante dans la co-construction entre citoyen.ne.s, professionnel.le.s et élu.e.s de l’opérateur AgriParis. » indique Audrey Pulvar, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !