webleads-tracker

Commerce

Couvre-feu | La CCI appelle aux dérogations

Couvre-feu | La CCI appelle aux dérogations

Bien que le couvre-feu à 18h ne soit pas une solution satisfaisante pour l’activité économique (baisse significative de chiffres d’affaires évaluée à 25% en moyenne), le réseau des CCI considère que cette décision est un moindre mal en comparaison des reconfinements observés dans les autres pays européens.


« Le Gouvernement a conscience de l’impact négatif du couvre-feu sur l’économie et prend des mesures de soutien supplémentaires pour aider les entreprises à y faire face. Nous ne pouvons que saluer ces nouvelles aides pour élargir le fonds national de solidarité, inciter les restaurateurs à continuer de développer la vente à emporter et la vente à distance, couvrir les charges fixes de l’hôtellerie, mobiliser les banques pour soutenir nos entreprises. » souligne Pierre Goguet, Président de CCI France.

A l’issue de la Conférence de presse du Gouvernement, le réseau des CCI appelle à garantir plusieurs dérogations permettant de mieux amortir l’impact négatif du couvre-feu pour les commerces et les restaurateurs.

Tout d’abord, la généralisation de l’ouverture des commerces le dimanche, en particulier pour les mois de janvier et février, couvrant notamment la période des soldes d’hiver ; mais aussi la dérogation au couvre-feu pour les livraisons d’une part et la vente à distance pour les restaurateurs et traiteurs, permettant aux Français d’être livrés ou de venir retirer leurs plats après 18h.

« Le réseau des CCI se tient aux côtés des entreprises des secteurs impactés, qu’elles soient fermées administrativement ou qu’elles subissent une baisse de chiffre d’affaires liée au couvre-feu. Toutes nos CCI sont mobilisées pour orienter ces entreprises vers les aides auxquelles elles peuvent bénéficier et pour les accompagner au quotidien. » conclut Pierre Goguet.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !