webleads-tracker

Banques, assurance, prévoyance

CrédiPro : « pour que le financement ne soit plus une barrière à la création/reprise d’entreprise »

CrédiPro : « pour que le financement ne soit plus une barrière à la création/reprise d’entreprise »

Le cabinet de courtage en financements professionnels CrédiPro de Clermont-Ferrand souffle sa deuxième bougie en avril 2014. Jérôme Pouce, son dirigeant, accompagne commerçants, professions libérales, TPE/PME, investisseurs et autres industriels dans leur projet afin d’obtenir la meilleure offre bancaire disponible sur le marché et adaptée à leur projet.


Créateur d’entreprises, repreneur d’affaires, investisseurs… Tous sont amenés à réaliser une demande de financement auprès d’une banque pour porter leur projet. L’exercice s’avérant de plus en plus complexe, les dirigeants peuvent faire appel à CrediPro, expert local, pour mettre au point un dossier complet, structuré, convaincant et qui saura faciliter l’accès au financement.

5 ans d’existence, 25 cabinets dans toute la France, 85 % d’acceptation des demandes de financement… La franchise CrédiPro se positionne comme leader sur trois marchés : la reprise, la cession de fonds de commerce et d’entreprise ; le financement de création d’entreprises ainsi que le financement d’investissements (nouvelle machine, locaux, flotte de voitures, travaux, etc.).

En région Auvergne, la franchise s’est implantée en avril 2012 grâce à l’ouverture du cabinet Auvergne Financement dirigé par Jérôme Pouce, en zone de La Pardieu à Clermont-Ferrand. « J’apporte mon œil d’expert pour voir si, d’un point de vue bancaire, le dossier est réalisable. J’analyse le projet, les investissements, l’apport, l’étude de marché mais aussi le profil du créateur ou repreneur… l’ensemble des éléments qui favoriseront l’acceptation du dossier. C’est un véritable métier d’accompagnement et idéalement mon intervention doit et devrait être en amont du projet afin que le créateur /repreneur gagne en efficacité et surtout que le projet voit le jour. Je suis persuadé que des projets n’aboutissent pas par un dossier mal présenté. »

Ce sont une quarantaine de dossiers par an de commerçants, professions libérales, TPE/PME, investisseurs et autres industriels qui aboutissent. « Le facteur humain étant au cœur de ma démarche, j’attache beaucoup d’importance à la personne car 50 % du projet repose sur le client, son expérience, sa motivation, etc. C’est pourquoi je m’entretiens durant au moins deux heures avec le chef d’entreprise pour détecter et apprécier ses compétences. Il est important de sentir les choses, de voir si le client vit son projet… Si c’est le cas, je me battrais jusqu’au bout pour que son financement aboutisse. »

Jérôme Pouce a su instaurer et tisser une relation de confiance avec les banques locales ; il a d’ailleurs un interlocuteur privilégié pour chacune d’entre elles. « Grâce à cette relation de confiance, j’amène de la crédibilité sur un projet. J’apporte un dossier structuré, argumenté, complet avec tous les documents nécessaires et suis complètement transparent vis-à-vis des banques.  Cela permet de faire bénéficier ce réseau à mes clients et ainsi d’être quasi à 100 % d’accord bancaire. »

Souhaitant, comme il le dit si bien, « faire partie du paysage économique local », Jérôme Pouce a tissé un important réseau de partenariats avec des experts comptables, avocats, notaires, agences immobilières, etc. « Nous venons tous nous compléter de par nos compétences respectives et apporter ainsi un service complet et structuré aux entreprises.»

« Je développe mon cabinet comme un commerce de proximité. La relation humaine est primordiale ainsi que le savoir être, savoir-faire et savoir vivre. J’ai rejoint le Centre des Jeunes Dirigeants  (CJD) qui me permet de progresser à titre personnel et par conséquent faire progresser mon entreprise et développer certaines valeurs. »

Lui-même créateur d’entreprise, Jérôme Pouce reconnait qu’il n’y a aucun matin où il ne regrette son choix. « La motivation, la ténacité, l’envie d’y croire… Même dans les moments durs, il ne faut rien lâcher. Il faut savoir où l’on va, ne pas dévier de cette ligne directrice et surtout ne pas rester seul ! »

CrédiPro_Logo



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !