webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Cultiver l’esprit guerrier pour atteindre ses objectifs

Cultiver l’esprit guerrier pour atteindre ses objectifs

Depuis plus de dix ans, les petits déjeuners de la création accompagnent porteurs de projet et entrepreneurs dans leurs démarches de création, développement et management de leur entreprise en leur offrant un espace de rencontres informelles où jeunes créateurs, experts et créateurs plus expérimentés échangent en toute liberté autour d’un thème central au cœur de leurs préoccupations.


Parce qu’atteindre ses objectifs réclame stratégie, qu’entreprendre demande audace et combativité, la prochaine rencontre s’est intéressée à “l’esprit guerrier”. Les jeunes créateurs ont échangé avec experts et témoins.

Des conseils d’experts…

José CADEDDU

S’intéresse particulièrement au mode de fonctionnement de deux individus qui s’opposent et veulent défendre leurs positons. Chef d’entreprise d’une TPE depuis 10 ans, la pratique des arts martiaux (aïkido depuis 28 ans) favorise sa compréhension de la relation commerciale, managériale…

Yves GRELET – A-Seed corp

“Catalyseur de talents, dont la vocation est de faire naître une surprenante synergie au sein des équipes, afin d’atteindre d’incroyables performances”. Ses valeurs : exemplarité, confiance et partage.

Sophie KIEFFER – BCP Conseil

S’est nourrie en accompagnant plus de 250 chefs d’entreprise de dimension et de caractère très différents à atteindre chaque jour leurs objectifs ; pour elle, l’art de la guerre, c’est l’art de la planification et du bon emploi de ses ressources.

… illustrés par des témoignages :

Arnaud DUFOURNIER

Ancien ingénieur Michelin, Arnaud Dufournier a créé une société d’ingénierie liaison sol automobile Dufournier Technologies puis  DrivTech et E2TC qui connaissent, chacune dans leur domaine, leur phase de plus forte croissance.

Thierry GRANET, initiateur de l’exposition « Les circassiens » du Conseil général du Puy-de-Dôme, crée, début janvier 2013, Cirque Event, une agence évènementielle spécialisée qui intervient aujourd’hui dans toute la France.

Laure THIEBLOT  crée pluriElle En 2011. Elle est depuis peu Vice Présidente du GCE – Association dédiée aux porteurs de projets et créateurs.

José Caddedu ouvre le débat en précisant qu’en matière de management comme en Aikido, « on parle de « non force » : plus je suis stable, moins j’ai besoin d’utiliser la force. J’utilise la force de l’autre, force qu’il ne connaît pas lui-même, et je la réoriente. ». Il précise « Le seul ennemi que l’on a c’est soi-même. » en indiquant que « Dans les arts martiaux, la maturité dans le combat permet justement de ne pas faire la guerre. » c’est pourquoi « il n’y a pas de place pour la peur dans le présent qui est entièrement tourné vers l’action. »

Pour Sophie Kieffer : « Dans l’esprit guerrier, il ne s’agit pas de faire la guerre mais d’atteindre ses objectifs ». Elle précise que le fait de se comporter en guerrier dans son métier lui permet de vivre pleinement sa féminité dans sa vie privée et sa famille.

Yves Grelet témoigne pour sa part que « L’être humain est un animal naturellement motivé ». « On n’a pas d’adversaire, le seul démon est en nous, c’est lui que nous devons combattre » C’est le « je ne suis pas capable » le démon intérieur du créateur d’entreprise, notion de peur.

Laure Thieblot affirme «  Ce que tu n’apprendras pas dans la sagesse, tu l’apprendras dans la douleur ». « Aller au conflit est un échec, il faut chercher l’harmonie tout en s’affirmant en tant que chef d’entreprise ». Elle livre ce conseil : qu’il ne faut pas avoir peur de se tromper car « L’échec est une expérience. Il faut cultiver l’esprit guerrier dans le but de s’affirmer et d’éloigner la peur de l’échec en se répétant  que « Le moteur c’est la liberté ».

Thierry Granet donne trois conseils : faire valider son projet, construire son projet financier sans parier sur les différents financements possibles et participer à des concours de création d’entreprise pour avoir le regard d’un jury

Arnaud Dufournier quant à lui témoigne : « qu’il faut trouver des gens motivés, les faire ramer dans le même sens et que le sens soit bon. ». Il rajoute « qu’il faut être conquérant, être toujours prêt à saisir des opportunités et être plus dans la tactique que dans le combat. Pour cela, conclut-il, il faut, être à l’affut, observer, se préparer à découvrir puis défricher de nouveaux territoires». Il termine par ce conseil : « Ce qui est fondamental, c’est que l’avenir est en vous. ».

Les témoins et les experts s’accordent totalement sur la nécessité pour un créateur d’entreprise de cultiver un esprit guerrier pour atteindre ses objectifs ; cependant il ne s’agit pas tant de combattre et d’éliminer un ennemi extérieur que de se combattre soi-même en reconnaissant que nous sommes nous-mêmes le principal obstacle à notre réussite. L’habileté du guerrier consiste à tout faire pour éviter la guerre.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !