webleads-tracker

Autres conseils

Dans un contexte économique difficile, le Casino de Saint-Nectaire tire son épingle du jeu !

Dans un contexte économique difficile, le Casino de Saint-Nectaire tire son épingle du jeu !

A la tête du Casino de Saint-Nectaire depuis plus de 3 ans, Thierry Sauvanet et son épouse font tout pour maintenir l’activité de ce petit établissement situé dans cette commune qui a donné son nom au célèbre fromage. D’une situation déficitaire lors de la reprise, ils sont aujourd’hui à la tête d’une entreprise à l’équilibre.


Thierry Sauvanet connait bien le Casino de Saint-Nectaire puisque son propre père en fût le directeur de 1964 à 1970. Il a en quelque sorte grandi dans les lieux et c’est donc avec une certaine forme de nostalgie qu’il est revenu sur les traces de son enfance. Thierry Sauvanet est un spécialiste du monde des jeux. Il a effectué une grande partie de sa carrière dans le groupe Partouche. Royat, Châtel-Guyon, Juan-les-Pins… Il enchaine les postes de directeur dans des établissements qui comptent de 50 à 180 machines à sous. Une expérience peu commune en France dans ce domaine. Pour relever un établissement déficitaire, il répond toujours présent. C’est pourquoi, lorsque le groupe Partouche décide de vendre le Casino de Saint-Nectaire il y a maintenant plus de 3 ans, Thierry Sauvanet et son épouse se portent acquéreurs pour un euro symbolique.

« L’entreprise était largement déficitaire et nous avons réussi à la maintenir à flots », se félicite Thierry Sauvanet en ajoutant : « L’activité des casinos continue de péricliter en France et malgré, une forte expérience dans ce milieu, nous ne pouvons que suivre et subir la tendance. Cependant, nous pouvons nous consoler un peu étant donné que nous avons su maintenir relativement l’activité du Casino de Saint-Nectaire. Nous avons développé l’activité restauration qui était fermée lors de la reprise. La restauration continue à augmenter de 5 % par an tandis que le casino stagne. » La reprise ne s’est pas faite sans une gestion pratiquée à la serpe : « Mon épouse et moi-même tenons 5 postes à nous deux et de 29 salariés, nous sommes passés à 17 avec un plan de départs volontaires. » Au total, ce sont 150 000 euros qui ont été économisés avec la réduction des effectifs, la réouverture du restaurant et la suppression de certaines machines à sous reliées au super JACKPOT et pour lesquelles il fallait régler une redevance annuelle de 50 000 euros.

Thierry Sauvanet a entendu parler par un voisin hôtelier d’une nouvelle technologie développée par la société Solutech Evolution : l’Electrobox

Aujourd’hui, le Casino de Saint-Nectaire a été rebaptisé « Cazino » et le restaurant s’appelle tout simplement le « Z ». C’est dans ce contexte de réduction des dépenses du nouvel établissement que Thierry Sauvanet a entendu parler par un voisin hôtelier d’une nouvelle technologie développée par la société Solutech Evolution : l’Electrobox. Ce boitier révolutionnaire contrôle en temps réel, la totalité du système électrique de l’entreprise. Il gère la puissance réactive, réduit la chaleur des installations, l’ampérage, les effets du « bruit électrique », les courants harmoniques négatifs, corrige le facteur de puissance, stabilise les installations. Tout ceci concoure à une réduction de la consommation d’électricité. « Nous avons fait la connaissance du responsable local de Solutech Evolution qui nous en a expliqué le fonctionnement. Dans le prévisionnel qu’il nous a établi, nous devions réaliser 7 % d’économies par an, ce qui nous permettrait de rentabiliser notre investissement sur 3 ans. Après 5 mois de fonctionnement, les résultats sont déjà de 8,34%… Par ailleurs, depuis cette installation, nous n’avons plus les microcoupures électriques du réseau qui perturbaient les machines. Pour une entreprise comme la nôtre qui affiche des factures d’électricité de plus de 30 000 € par an, l’économie est loin d’être négligeable. », indique Thierry Sauvanet.

Afin d’attirer plus de visiteurs, le Casino de Saint-Nectaire a également renoué avec les événements en ouvrant sa salle de spectacles et de séminaires qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes. Ainsi, 14 concerts gratuits, 6 pièces de théâtre et 5 dîners-spectacles sont organisés dans l’année. Le taux de fréquentation du seul casino s’élève à 26 000 entrées à l’année soit environ 70 clients par jour. Mais ce n’est qu’une moyenne car la fréquentation reste beaucoup plus élevée durant les week-ends. « Notre projet est de sauver le casino. Nous ne parlons même pas de gagner bien notre vie. Je m’en serais voulu toute ma vie de ne pas avoir relevé ce challenge. », déclare Thierry Sauvanet. Et celui-ci ne manque pas d’idées puisqu’il vient de lancer également une offre de location de vélos électriques pour permettre aux randonneurs de sillonner les monts d’Auvergne en toute facilité. Et encore une fois, le projet n’est pas innocent puisqu’un client sur deux qui loue un vélo devient aussi client du restaurant et du casino. Thierry Sauvanet a de la suite dans les idées.

En savoir plus :

Solutech Evolution
http://www.solutechevolution.com/fr/
http://www.solutechevolution.com/fr/31-economie-d-electricite

 



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !