webleads-tracker

Industrie

Dassault Aviation et la Région à l’assaut de l’impression 3D

Dassault Aviation et la Région à l’assaut de l’impression 3D
De gauche à droite : Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. © Michel Perès

Un protocole d’accord pour l’industrialisation de la fabrication additive appliquée à l’aéronautique a été signé le 5 novembre dernier par Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.


La Région s’engage dans le programme AEROPRINT, coordonné par Dassault Aviation, à hauteur de 10M€ sur un total de 25M€. La réalisation d’une plateforme industrielle collaborative sur le site d’Argonay sera soutenue pendant 4 ans. Les premières industrialisations sont espérées en 2022.

« Auvergne-Rhône-Alpes apporte aujourd’hui son soutien au projet AEROPRINT qui va permettre de franchir un cap et d’industrialiser la fabrication additive. Avec l’installation de la plateforme collaborative à Argonay, en Haute-Savoie, la Région ambitionne de devenir leader de l’impression 3D et de se classer parmi les cinq plus grandes régions européennes de l’aéronautique dans les dix prochaines années. », déclare Laurent Wauquiez.

Première région industrielle française, Auvergne-Rhône-Alpes est la seule en France à avoir les compétences sur deux technologies de l’impression 3D : laser et électron. L’impression 3D est une méthode de fabrication rapide qui offre la possibilité d’avoir des matériaux plus légers et plus performants pour un moindre coût. La filière aéronautique espère ainsi maintenir et accroître sa compétitivité.

« Le projet Aeroprint est une dynamique d’excellence regroupant tous les acteurs publics et privés d’Auvergne-Rhône-Alpes qui vont unir leur expertise et savoir-faire pour créer, avec le soutien de la Région, une filière de référence dans la fabrication additive. Je me réjouis de cette initiative éminemment vertueuse portée par la Région et son président, Laurent Wauquiez, au profit du développement des technologies les plus innovantes en faveur de la compétitivité de notre tissu industriel et d’un emploi stable à forte valeur ajoutée .», ajoute Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.

 

Maud LAURENT



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !